Recherche sur les médicaments et les produits de santé

Responsable d'unité: 

Évaluation de la qualité et des risques des produits sanitaires disponibles sur internet

Nous contrôlons la qualité des médicaments et des produits de santé pour le compte de diverses autorités. Le marché pharmaceutique et le marché des produits de santé (cosmétiques, dispositifs médicaux, etc.) sont en évolution permanente, ce qui induit l’arrivée régulière de nouveaux types de produits sur le marché. Outre le marché classique, des produits de santé et des médicaments sont également disponibles sur internet, où la contrefaçon et les produits de piètre qualité abondent.

Nous développons de nouvelles stratégies et méthodes d’analyse afin d’anticiper les futurs besoins analytiques. Par ailleurs, nous effectuons également des études de marché axées en particulier sur les produits vendus sur des sites non agréés.

Davantage d’informations

Nous travaillons essentiellement sur quatre groupes de produits. Le premier est constitué des molécules « designer ». Il s’agit d’analogues de médicaments existants dont les effets (indésirables) n’ont jamais été étudiés. Les effets indésirables peuvent constituer un risque sanitaire. Ces analogues se retrouvent bien souvent dans des médicaments et compléments alimentaires illégaux. C’est ainsi qu’ont été recensés plus de 60 analogues pour le sildénafil (le principe actif du Viagra®). 

Le deuxième groupe se compose des compléments alimentaires d’origine végétale, pouvant contenir des plantes toxiques ou illégales. Nous développons des stratégies pour identifier certaines plantes dans ces produits, afin qu’ils puissent être retirés du marché.

Les produits biopharmaceutiques constituent le troisième groupe au sein duquel de plus en plus de peptides et de protéines sont vendus illégalement, notamment les hormones de croissance, mais également les peptides qui colorent la peau après injection, comme le Melanotan. L’identification des produits de ce troisième groupe requiert des approches et des méthodes spécifiques que nous développons et mettons en œuvre nous-mêmes. Dans ce domaine, nous participons également à l’élaboration de recommandations européennes pour les laboratoires du réseau européen OMCL.

Le quatrième groupe est celui des dispositifs médicaux. Les consommateurs ne sont pas conscients qu’ils utilisent des dispositifs médicaux quotidiennement (préservatifs et lubrifiants, lentilles de contact et liquides pour lentilles par exemple). Sur internet, ces produits sont vendus à très bas prix. Nous développons de nouvelles méthodes d’analyse pour vérifier la sécurité de ces produits vendus et informer les consommateurs.

QR code

QR code for this page URL