Examen de la teneur en métaux lourds dans le milieu marin [Mer du Nord]

Last updated on 21-3-2019 by Sébastien Daems
janvier 1, 1972
Project with no end date

Source de financement

Institute for agricultural and fisheries research (ILVO)

Les services qui travaillent sur ce projet

Chercheurs de projet de Sciensano

Partenaires

Bavo De Witte
Johan Robbens
Koen Parmentier

En bref

Depuis le début des années 1970, divers contaminants d’organismes marins et de sédiments ont été répertoriés dans la plupart des pays ayant des intérêts en matière de pêche. Cette surveillance peut contribuer à la prévention ou élimination de la pollution du milieu marin et ainsi à la protection de la santé humaine. Dans ce cadre, le service Éléments-traces et nanomatériaux de Sciensano et l’Unité Milieu aquatique et Qualité de l’ Institut flamand de Recherche pour l’Agriculture et la Pêche (ILVO) collaborent depuis déjà 40 ans sur  l’analyse des sédiments et organismes marins.

Résumé du projet

Le service Éléments-traces et nanomatériaux ainsi que l’Unité Milieu aquatique et Qualité de l’ Institut flamand de Recherche pour l’Agriculture et la Pêche (ILVO) collaborent depuis 40 ans à l’analyse du biote et des sédiments marins. Dans le cadre de cette collaboration historique, chacun des partenaires exécute des analyses dans le cadre de la « Convention pour la protection du milieu marin de l’Atlantique du Nord-Est » ou Convention OSPAR qui a été signée et ratifiée par la Belgique. Les principaux objectifs de la Convention sont de prévenir et d’éliminer la pollution du milieu marin et de protéger la zone maritime contre les effets néfastes des activités humaines afin de protéger la santé humaine et de préserver l’écosystème marin. Les analyses ont également été incluses dans la directive-cadre « Stratégie pour le milieu marin » (DCSMM, 2008/56/CE). Il s’agit d’analyses des oligo-éléments (Sciensano) d’une part et des PCB, OCP et HAP (ILVO) dans les organismes marins d’autre part. Un troisième partenaire à ces analyses OSPAR est la Direction opérationnelle Nature de l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique (IRSNB/DO Nature) (HAP, PBDE et organotine). Les données des trois instituts seront transmises au Conseil international pour l’exploration de la mer (CIEM), qui est chargé de gérer les données de la campagne de suivi de l’OSPAR. Par ailleurs, le service Éléments-traces et nanomatériaux effectue également dans le cadre d’autres projets des analyses d’éléments-traces dans les sédiments et organismes marins à la demande de l’ILVO p. ex. dans le cadre du  projet BAGGER (« Baggerstortingen in zee: Chemische monitoring voor gebaggerd materiaal voor de Vlaamse kust » (Déversement de matériaux de dragage en mer : surveillance chimique des matériaux de dragage au large de la côte flamande) et du projet 4DEMON (« Four Decades of Monitoring »).

QR code

QR code for this page URL