Prévention

Dans la plupart des cas la grippe est une maladie bénigne. Mais pour les personnes âgées, les femmes enceintes et les personnes atteintes de maladies chroniques, les complications liées à la grippe peuvent représenter un véritable danger. Le vaccin reste le meilleur moyen de prévenir les complications liées à la grippe et les risques d’hospitalisation.

Hygiène

La grippe est une maladie très contagieuse dont les virus se propagent par les voies aériennes et survivent longtemps sur les mains.

En respectant des gestes simples qui vous protègent du virus, vous protégez aussi les autres !

Evitez le contact 

  • Quand vous avez la grippe, restez chez vous et épargnez votre entourage.
  • Evitez dans la mesure du possible le contact avec les personnes contaminées et leurs sécrétions.

Lavez 

  • Lavez-vous les mains après avoir éternué, toussé, après avoir été en contact avec une personne malade ou après avoir fréquenté les transports publics. 
  • Nettoyez les objets entrés en contact avec une personne malade.

Attention aux sécrétions 

  • Eternuez dans un mouchoir en papier à usage unique ou dans le creux du bras, c’est toujours mieux que dans les mains qui sont le vecteur le plus important de transmission des virus.
  • Toussez, crachez et mouchez-vous dans un mouchoir en papier à usage unique. 

Vaccin

Le vaccin reste le meilleur moyen pour les personnes à risque de prévenir les complications liées à la grippe et les risques d’hospitalisation.

Toutefois, son efficacité ne peut jamais être garantie. Il dépend notamment des virus en circulation soumis à de constantes mutations et de l’état immunitaire de la personne.

Vacciné ou pas, dans tous les cas, une bonne hygiène est primordiale.

Le vaccin en 6 questions

1 — Qui peut se faire vacciner ?
Tout le monde peut se faire vacciner contre la grippe à partir de l’âge de 6 mois. Néanmoins le vaccin est particulièrement recommandé pour :

Groupe 1 : personnes à risque de complications

  • Femmes enceintes à partir du 2ème trimestre
  • Personnes souffrant de maladies chroniques (d’origine pulmonaire incluant l’asthme sévère, cardiaque excepté l’hypertension, hépatique, rénale, métabolique incluant le diabète, neuromusculaire ou des troubles immunitaires)
  • Personnes âgées de 65 ans et plus
  • Personnes séjournant en institution
  • Enfants de 6 mois atteints de maladie chronique ou sous thérapie à l’aspirine au long cours

Groupe 2 : personnel du secteur de la santé

Groupe 3 : personnes vivant sous le même toit que :

  • les personnes du groupe 1
  • les enfants âgés de moins de 6 mois

En raison du coût économique engendré par les congés maladies lors des épidémies saisonnières, certaines entreprises proposent d’offrir le vaccin à leurs salariés.

2 — Quel est le meilleur moment pour se faire vacciner ?

Le vaccin se fait en automne, de préférence au début de la saison grippale d’octobre à décembre dans l’hémisphère nord.

Un vaccin est efficace après 2 semaines et protège de la grippe pendant au moins 6 mois.

En raison des mutations qui peuvent survenir, le vaccin peut différer de composition d’une année à l’autre. Il doit donc être renouvelé tous les ans

3 — Comment dois-je m’y prendre pour me faire vacciner ?

Pour vous faire vacciner, consultez votre médecin généraliste même si l’épidémie est déjà déclarée.

Le médecin vous fournira une prescription avec laquelle vous pourrez acheter le vaccin en pharmacie.  Conservez le vaccin dans le réfrigérateur et ne le sortez que lorsque vous avez à nouveau rendez-vous chez votre médecin.

4 — Comment fonctionne le vaccin ?

Le vaccin classique est préparé à partir de souches virales inactivées de la grippe et sans adjuvants. Une fois injectées dans le corps, le système immunitaire va répondre à cette intrusion en fabriquant des anticorps qui vont protéger l’organisme contre l’infection. Le vaccin est efficace après 2 semaines en moyenne, le temps nécessaire pour la production d’anticorps.

5 — Qui élabore la composition du vaccin ?

Un comité de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) se rencontre 2 fois par an pour déterminer la composition du vaccin pour la saison qui suit. Pour l’hémisphère nord la consultation a lieu en février.

Grâce aux renseignements fournis par le réseau Global Influenza Surveillance Network, composé de 142 centres nationaux de la grippe dont Sciensano, répartis sur 112 pays dans le monde entier, le comité de l’OMS identifie et caractérise les souches responsables de l’épidémie de l’année précédente et tente de prévoir celles qui le seront pour l’année en cours.

Le vaccin trivalent est toujours composé de 3 souches :

  • un virus A (H3N2)
  • un virus A (H1N1)
  • un virus B.

6 — Pourquoi se faire vacciner ?

Le vaccin contre la grippe est souvent critiqué. en effet, l’efficacité du vaccin est partielle et varie d’une année à l’autre en raison de la constante mutation des virus grippaux.

Toutefois, chaque année, la composition du vaccin est adaptée en fonction des souches qui ont circulé et qui seront les plus susceptibles d’ être à l’origine de l’épidémie.

Le vaccin est toujours recommandé aux personnes à risque et celles qui les côtoient. On se vaccine pour se protéger et protéger les autres.

Sciensano coordonne un réseau de médecins généralistes et d’hôpitaux vigies pour évaluer en permanence l’activité grippale, l’intensité et la sévérité de l’épidémie ainsi que son impact sur la population. Sciensano est également le Centre National de Référence de virus influenza. Le Laboratoire officiel belge pour le contrôle des médicaments (OMCL) de Sciensano est responsable, de concert avec le réseau OMCL europ...

QR code

QR code for this page URL