Historique de Sciensano

Sciensano est né de la fusion de deux institutions sœurs, l’ISP (Institut Scientifique de Santé Publique) et le CERVA (Centre d’Étude et de Recherches Vétérinaires et Agrochimiques). 

Créé en 1904, l’ISP réunit à l’époque l’Institut Pasteur du Brabant et l’Institut d’Hygiène et d’Épidémiologie. Pendant plus d’un siècle, il fait figure de référence dans le domaine de la santé publique et son expertise est largement reconnue, tant en Belgique qu’à l’étranger. 

Le CERVA est officiellement créé en 1997 mais les institutions qui le composent existent depuis le début des années 1900. Il concentre ses activités sur la sécurité de la production alimentaire, la santé vétérinaire et la santé publique.

En raison de leurs activités complémentaires, la fusion entre l’ISP et le CERVA opérée en 2017 a permis une rationalisation de leurs ressources humaines et matérielles, tout en offrant une réponse globale aux défis de santé posés par la société actuelle. Sciensano est fondé sur le concept ‘One Health’ (‘Une seule santé’) selon lequel santé humaine, santé animale et gestion de l’environnement sont intrinsèquement liés. Sciensano cherche à décrypter les mécanismes régissant les interactions entre l’homme, l’animal et l’environnement pour prévenir, évaluer et limiter au maximum les menaces pesant sur la santé publique. Son expertise est mise au service d’un seul crédo : toute une vie en bonne santé

Retour sur les évènements-clés qui ont marqué son histoire.

Naissance de l'IPB, ancêtre de l'ISP

Création de l’Institut Pasteur du Brabant.

1900
Institut Pasteur du Brabant à la rue du Remorqueur
Institut Pasteur du Brabant à la rue du Remorqueur (vers 1905, ©archives Sciensano)
1905
Immunisation contre la rage
Immunisation contre la rage (vers 1905, ©archives Sciensano)

La rage en Belgique

L’Institut Pasteur du Brabant a été le seul Institut en Belgique à réaliser des recherches sur le virus de la rage. Les patients contaminés par cette maladie pouvaient se faire traiter gratuitement à l’Institut. Suite aux efforts des chercheurs pendant plus de 100 ans, la rage en Belgique a été éradiquée en 2001.

Création de l’IRC, à l’origine du CERVA

L'IRC (Institut de Recherches Chimiques) trouve son origine dans le Laboratoire de Recherches chimiques et onialogiques du Congo belge fondé en 1912 au sein du département 'Economie' du Musée du Congo belge. Il sera ensuite attaché au Ministère des Colonies. Ses activités sont orientées vers l'étude chimique des productions naturelles de la colonie. Après l'indépendance du Congo, le laboratoire est transféré à la Direction de la Recherche agronomique du Ministère de l'Agriculture. Sa mission comprend l'étude des problèmes agrochimiques et, depuis les années 70, la problématique de l'environnement.

1912
Photo prise dans les laboratoires de Tervuren (agrochimie) en 1976 (©archives Sciensano)
1919
Prix Nobel 1919
Prix Nobel (1919, ©archives Sciensano)

Prix Nobel

Jules Bordet, directeur de l’Institut Pasteur du Brabant, reçoit le prix Nobel de physiologie ou médecine pour ses recherches sur l’immunité.

Création de l'INRV, à l’origine du CERVA

C’est le retour de la peste bovine sur le sol belge, en 1920, qui a imposé la nécessité de mettre sur pied un laboratoire belge capable de poser des diagnostics rapides. Ce laboratoire voit le jour en 1930 et reçoit le nom de INRV (Institut National de Recherches Vétérinaires ) en 1957. Sa mission : garantir la santé animale et, ce faisant, la santé publique.

1930
Photo de la façade côté rue du bâtiment A du CERVA, alors INRV, en 1938 (©archives Sciensano)
1951
Brochure IHE pour l’Expo 58
Brochure IHE pour l’Expo 58 (©archives Sciensano)

Naissance de l'IHE, ancêtre de l'ISP

Naissance de l’Institut d’Hygiène et d’Épidémiologie regroupant les différents laboratoires de santé.

Pollution environnementale

L’Institut d’Hygiène et d’Épidémiologie, mène l’une des premières études sur l’influence de l’environnement sur la santé publique dans notre pays.

1977
Appareil de mesure mobile pour le dioxyde de soufre et la fumée (vers 1970, ©archives Sciensano)
Appareil de mesure mobile pour le dioxyde de soufre et la fumée (vers 1970, ©archives Sciensano)
1997

Naissance du CERVA, Centre d'Etude et de Recherches Vétérinaires et Agrochimiques

En 1997, une fusion s'opère entre l'Institut National de Recherches Vétérinaires (NIDO-INRV) et l'Institut de Recherches Chimiques (ISO-IRC) qui donne naissance au Centre d'Etude et de Recherches Vétérinaires et Agrochimiques (CERVA). Le CERVA compte près de 200 collaborateurs et se compose de quatre directions opérationnelles : « Maladies virales », « Maladies bactériennes », « Interactions et surveillance » et « Sécurité chimique de la chaîne alimentaire ». 

 

Création de l'Institut Scientifique de Santé Publique (ISP)

En raison de la complémentarité de leurs activités respectives, l'Institut d’Hygiène et d’Épidémiologie (IHE) et l'Institut Pasteur du Brabant (IPB) fusionnent. C'est ainsi que nait l'Institut Scientifique de Santé Publique (ISP) tel que nous le connaitrons jusqu'en 2018, année de sa fusion avec le CERVA. Ils forment aujourd'hui le nouvel institut de santé belge Sciensano.

2003
Premier logo de l'Institut Scientifique de Santé Publique
Premier logo de l'Institut Scientifique de Santé Publique
2017

Création de Sciensano

Création de Sciensano, né de la fusion entre l'Institut Scientifique de Santé Publique (ISP) et le Centre d'Etude et de Recherches Vétérinaires (CERVA), tous deux experts dans le domaine de la santé depuis plus de 100 ans. Sciensano compte aujourd'hui près de 700 collaborateurs qui s'engagent, chaque jour, au service de leur devise : toute une vie en bonne santé.

QR code

QR code for this page URL

Découvrez en un clin d’oeil les services que nous fournissons aux personnes et aux entreprises.

Travailler chez Sciensano, c'est contribuer à la réalisation de notre devise : «Toute une vie en bonne santé».

Sciensano souhaite sceller des partenariats pour continuer à progresser dans sa mission de santé publique.

Sciensano est le point de contact pour les questions de santé publique.

5 directions scientifiques épaulées par des services de soutien administratif.

Depuis plus d’un siècle, Sciensano fait figure de référence dans le domaine de la santé.

Les employés de Sciensano sont responsables de leurs actions et partagent des valeurs fondamentales.

Sciensano prend toutes les mesures qui s’imposent pour garantir la fiabilité de son travail.

Sciensano fait face aux situations d’urgence susceptibles d’influencer la santé publique.

Découvrez Sciensano au travers de quelques chiffres illustrant nos activités.