Décès chez les survivants d’Ebola

Publié le : 
Mardi, 3 septembre 2019
Last updated on 5-9-2019 by Lieke Vervoort

Les patients qui ont survécu au virus Ebola et qui sont sortis des unités de traitement courent un risque plus élevé de mourir. Par comparaison avec la population générale, les patients guéris ont cinq fois plus de risques de décéder dans l’année qui suit leur rétablissement. Dans de nombreux cas, ces décès sont attribués à une insuffisance rénale. Passée cette première année de convalescence, on ne constate plus de différence de mortalité par rapport à la population normale.

C’est ce qui ressort d’une nouvelle étude menée par, entre autres, Lorenzo Subissi (Sciensano) et publiée dans The Lancet Infectious Diseases.

Consultez l’article complet ici (existe uniquement en anglais).

Pour toute demande d’information complémentaire, n’hésitez pas à contacter le service communication de Sciensano.

QR code

QR code for this page URL