Lancement de la saison pollinique 2020 : les premiers grains de pollen d'aulne et de noisetier ont été récoltés dans l'air

Publié le : 
Mardi, 14 janvier 2020
Last updated on 14-1-2020 by Lieke Vervoort

Le réseau national de surveillance aérobiologique de l’institut belge de santé Sciensano annonce le début de la saison pollinique avec la récolte quotidienne de grains de pollen d’aulne et de noisetier dans l’air.

Une dispersion du pollen tributaire des conditions météorologiques

Actuellement, les chatons présents sur les aulnes et les noisetiers sont matures et émettent de petites quantités de pollen dans l’air.

« Le pollen de ces arbres est prêt à être dispersé. Lorsque des conditions météorologiques favorables sont réunies, les concentrations polliniques peuvent rapidement augmenter. Ce fût notamment le cas ce weekend, durant lequel un premier pic de pollen a été observé samedi. », explique Lucie Hoebeke, collaboratrice scientifique du service Mycologie et Aérobiologie chez Sciensano. « Cela ne signifie pas nécessairement que les concentrations polliniques vont se maintenir ou continuer à augmenter », poursuit Lucie Hoebeke. « Les pluies rabattent le pollen au sol et mènent ainsi à une diminution des concentrations polliniques de l’air. »

Saison pollinique précoce et intense ?

Les mesures effectuées depuis 1982 montrent qu’en moyenne, la saison pollinique de l’aulne et du noisetier débute à la fin du mois de janvier. La saison pollinique débute donc cette année avec une quinzaine de jours d’avance. Les températures clémentes des derniers mois ont favorisé et accéléré le développement floral de ces arbres.

Bien que les quantités produites sont au fil des années toujours plus élevées, il est impossible de prédire si la saison 2020 de l’aulne et du noisetier sera aussi intense que la saison 2019. Rappelons que l’année passée, 2 records absolus ont été enregistrés. Pour le noisetier, les quantités totales saisonnières avaient largement dépassé celles de 2018 (qui était déjà une année record depuis le début des mesures). En principe, ces arbres ont pourtant besoin d’une à quelques années de «repos» avant de reproduire de telles quantités de pollen. Le deuxième record est celui de l’aulne, pour lequel les quantités totales saisonnières en 2019 ont également été les plus élevées jamais enregistrées depuis le début des mesures. 

Que faire en cas de symptômes ?

L’allergie au pollen est une maladie chronique dont le diagnostic doit être fait par un médecin.

Les symptômes cliniques de la pollinose sont typiquement :

  • des picotements, démangeaisons, larmoiements et rougeurs aux yeux
  • des éternuements, le nez bouché, les sinus encombrés, des écoulements nasaux
  • une perte d’odorat et de goût, des démangeaisons à l’arrière de la bouche et dans la gorge

Les symptômes se confondent facilement avec ceux d’autres maladies (rhume, etc.) et le phénomène peut être complexe en cas de réactions allergiques croisées.

Comment limiter les désagréments ?

  • Suivez les recommandations et les traitements prescrits par votre médecin
  • Nettoyez régulièrement votre nez avec de l’eau physiologique
  • Evitez tout effort ou activité sportive à l’extérieur
  • Portez des lunettes (de soleil) pour limiter les réactions de contact
  • Douchez-vous et lavez vos cheveux avant d’aller vous coucher
  • Utilisez des mouchoirs en papier et jetez-les après chaque utilisation 
  • Gardez les fenêtres fermées dans votre habitation et lors de vos déplacements en voiture
  • Evitez d’ajouter des facteurs irritants ou allergisants dans votre environnement (tabac, parfums d’intérieur, bougies, encens, produits d’entretien ou de bricolage, etc.)
  • Les séjours en bord de mer sont recommandés aux personnes souffrant d’allergie au pollen car l’air y est généralement moins chargé en tout type de pollen
  • Consultez régulièrement le site internet www.airallergy.be, l’application mobile AirAllergy (Android et iOS) et le compte Twitter @AirAllergy pour rester informé de l’évolution de la saison pollinique en Belgique

AirAllergy, le seul réseau officiel de surveillance des pollens en Belgique 

Le réseau belge de surveillance des pollens et des spores fongiques est coordonné par l’équipe Mycologie et Aérobiologie de Sciensano. En fournissant quotidiennement des informations fiables sur la présence des allergènes dans l’air, ce réseau aide les médecins généralistes, les spécialistes et la population à prévenir et traiter les allergies en indiquant les périodes et régions à haut risque.

Plus d’information sur www.airallergy.be, le compte Twitter @AirAllergy, et l’application mobile AirAllergy (Android et iOS).

Sujets santé: 
Personne(s) de contact: 

QR code

QR code for this page URL