Les chiffres du COVID-19 : Sciensano récolte, vérifie et diffuse

Publié le : 
Mardi, 14 avril 2020
Last updated on 14-4-2020 by Lieke Vervoort

Depuis l’arrivée du virus sur le territoire Belge, Sciensano collecte les données concernant le nombre de cas, les hospitalisations ainsi que les décès liés aux Covid-19. Différentes méthodes de collectes et d’analyse ont été mises en place et sont régulièrement adaptées afin de refléter au mieux la situation actuelle de l’épidémie. Un travail colossal effectué par des dizaines de scientifiques aux quatre coins du pays avec pour seul objectif d’informer experts, autorités et citoyens.

De nombreuses données à collecter

Le travail effectué chaque jour permet de mettre sur pied un rapport journalier, un rapport hebdomadaire ainsi que des graphiques dynamiques en toute transparence des données.

Concrètement, nous collectons les données qui nous sont rapportées par :

  • le laboratoire de référence national,
  • les hôpitaux,
  • les maisons de repos et de soins,
  • les médecins généralistes,
  • et le réseau de médecins et d’hôpitaux vigies mis en place pour la surveillance du syndrome grippal.

Nous complétons ces informations par la collection systématique des données spécifiques dans le cadre de la crise COVID-19. Il s’agit, entre autres, de la récolte des informations sur les tests effectués dans les différents laboratoires impliqués, d’une surveillance de toute une série de données hospitalières, des infos pertinentes des médecins généralistes. Nous effectuons également le rassemblement des données concernant l’absentéisme au travail, l’inclusion des données de l’inspection sanitaire régionale, celle des données relatives aux décès, etc. En outre, nous améliorons et étendons constamment ces surveillances, dans le but de refléter au mieux la réalité du terrain.

Une consolidation indispensable

Il est important de préciser que chaque source ne rapporte pas forcément les mêmes types de données, ni de la même façon ou à la même fréquence. Nous avons pour rôle d’assembler, de vérifier et de consolider les données rapportées afin que celles-ci soient significatives. Du temps est nécessaire afin de mettre sur pied des bases de données solides et utilisables pour chaque catégorie de données.

Tous les jours, à un instant précis, nous faisons un « arrêt sur image » de ces données récoltées. Nous les analysons en tenant compte des biais de rapportage. Afin de cartographier l’évolution de l’épidémie, nous identifions :

  • le nombre de cas, confirmés ou non,
  • le nombre d’hospitalisations et de sorties de l’hôpital,
  • le nombre d’admissions aux soins intensifs et de patients qui nécessitent une assistance respiratoire,
  • le nombre de décès, suspects ou confirmés.

Ces informations sont réparties, selon les données disponibles, par âge, sexe et région (et/ou par province et/ou commune). Les retards dans les chiffres obtenus sont rétroactivement repris dans les jours précédant le rapport. Chaque possibilité de doublon dans les chiffres obtenus est vérifiée, au vu de la grande quantité de sources qui nous informent chaque jour.

Une information transparente pour tous

Des données fiables et consolidées requièrent du temps. Nos rapports insistent sur les tendances qui observent l’évolution de l’épidémie, d’une manière plus pertinente que celles des données brutes, qui sont également accessibles via notre site web.

Suivre l’épidémie chaque jour de manière minutieuse et améliorer nos méthodes au fur et à mesure nous permettra de traverser cette période difficile. Le suivi des nombres guide les experts ainsi que les autorités dans la gestion de cette épidémie. La science, au service de la santé, nous amène les connaissances nécessaires afin de d’évaluer en continu quelles actions sont nécessaires afin de traverser la courbe de cette pandémie de Covid-19.

Sujets santé: 

QR code

QR code for this page URL