TBVAC2020 - Développement de nouveaux adjuvants pour des vaccins contre la tuberculose

Last updated on 19-3-2018 by Daisy Tysmans
janvier 2, 2015
décembre 31, 2018

Source de financement

Les services qui travaillent sur ce projet

Chercheurs de projet de Sciensano

Partenaires

Mark Baird
Johan Grooten
Tom Ottenhoff
Jérôme Nigou
Christophe Barnier-Quer

En bref

Avec environ 1,5 million de décès, près de 10 millions de malades chaque année et jusqu'à 2 milliards de personnes infectées par son agent causal (la bactérie Mycobacterium tuberculosis), la tuberculose demeure un véritable enjeu de santé publique. Notre projet s’intègre dans une initiative de recherche européenne en réseau, incluant de nombreux partenaires, qui a pour but d’accélérer le développement de nouveaux vaccins contre la tuberculose.

Nous développons de nouveaux adjuvants basés sur des composés qui appartiennent à la paroi de Mycobacterium tuberculosis. Un adjuvant est une substance inoffensive mais capable d’augmenter la réponse protectrice induite par la vaccination.

Résumé du projet

Nous sommes un partenaire actif au sein du projet de recherche Horizon2020 TBVAC2020 qui met en relation plus de 40 équipes scientifiques à travers le monde. Ce projet est coordonné par TBVI (Tuberculosis Vaccine Initiative) et a pour but le développement de nouveaux vaccins contre la Tuberculose.

La paroi de Mycobacterium tuberculosis est une structure complexe caractérisée notamment par l’abondante présence de glycolipides uniques à la famille des mycobactéries, qui sont formés d’acides gras à longue chaîne (dits acides mycoliques) liés à différents glucides. Ces glycolipides sont important pour assurer la croissance de la bactérie, sa survie et son caractère pathogène.

Nous étudions l’activation de la réponse immunitaire contre Mycobacterium tuberculosis induite par l’infection en utilisant des glycolipides synthétiques homologues aux glycolipides de Mycobacterium tuberculosis, Notre travail a notamment permis de mettre en évidence le caractère pro-inflammatoire de ces glycolipides mycobactérien. Ce caractère rend ces composés potentiellement intéressants pour le développement de nouveau adjuvants qui pourraient être utilisés dans des nouveaux vaccins contre différentes maladies infectieuses et dans l’immunothérapie du cancer.

Nous avons préparé des formulations de glycolipides et d’antigènes mycobactériens. Les formulations optimales sont testées pour leur potentiel protecteur lors d’une infection expérimentale avec Mycobacterium tuberculosis.

Pour plus d’informations sur le consortium TBVI et ses objectifs, consultez la page internet TBVI.

QR code

QR code for this page URL