TB-LAV/LV-VAC - Développement d’une nouvelle génération de vaccins antituberculeux pour des approches préventives et thérapeutiques

Last updated on 13-12-2019 by Daisy Tysmans
janvier 1, 2018
décembre 31, 2019

Source de financement

Institut Pasteur International Network (RIIP)

Les services qui travaillent sur ce projet

Chercheurs de projet de Sciensano

Partenaires

Laleh MAJLESSI
Pierre CHARNEAU
Daria Bottai
Olivier Neyrolles

En bref

La tuberculose est causée par une infection bactérienne du complexe Mycobacterium tuberculosis, transmise par des personnes atteintes de tuberculose pulmonaire. Elle figure toujours parmi les 10 premières causes de décès dans le monde, avec 1,6 million de décès et 10 millions de nouveaux cas en 2017. Le taux de réussite du traitement de la tuberculose est de 83 %. Toutefois, ce taux tombe à 52 % dans le cas de la tuberculose multirésistante. Le vaccin bilié de Calmette et Guérin (BCG) est encore aujourd’hui le seul vaccin administré à la naissance pour la prévention de la tuberculose dans les pays endémiques et confère une protection très variable contre la tuberculose pulmonaire chez l’adulte (de 0 à 80 %).

Plusieurs vaccins candidats ont été mis au point au cours des 3 dernières décennies et se divisent en 2 catégories : 

  • vaccins vivants atténués pour remplacer le BCG ;
  • vaccins sous-unitaires à administrer comme vaccins de rappel à l’âge adulte. 

Bien que certains d’entre eux aient atteint le stade de l’évaluation clinique, leur efficacité améliorée n’est pas garantie et la conception des vaccins candidats doit se poursuivre afin de mettre au point un vaccin antituberculeux efficace de nouvelle génération.

Ce projet de collaboration vise à étudier plus en profondeur le potentiel vaccinal de différents nouveaux vaccins candidats vivants atténués et sous-unitaires en cours de développement par les partenaires de cette proposition au sein des modèles précliniques souris et rat de l’infection à la tuberculose multirésistante. 

Résumé du projet

Dans le cadre de ce projet, 2 équipes de l’Institut Pasteur de Paris, une équipe de Sciensano, une équipe de l’Université de Pise et une autre de l’Institut de Pharmacologie et de Biologie Structurale de Toulouse allient leurs expertises complémentaires (immunologie, vaccinologie, tuberculose et vecteurs lentiviraux) afin de contribuer au développement de meilleures approches préventives et thérapeutiques pour la tuberculose humaine.

Plus spécifiquement, le potentiel vaccinal des vecteurs lentiviraux codant pour des antigènes multiples de Mycobacterium tuberculosis à utiliser dans des approches préventives et thérapeutiques est conçu et étudié à l’aide de modèles précliniques. Les vecteurs lentiviraux sont des vecteurs de transfert de gènes dérivés du VIH, qui sont strictement non réplicatifs puisqu’ils sont oblitérés de toutes les séquences codantes du VIH, mais expriment des gènes d’intérêt, comme les gènes de certains antigènes de Mycobacterium tuberculosis dans ce projet. L’administration de vaccins à base de vecteurs lentiviraux induit des réponses immunitaires cellulaires intenses et durables spécifiques aux antigènes exprimés.

Ces vaccins à vecteurs lentiviraux seront testés en tant que vaccins de rappel combinés à des vaccins candidats activateurs vivants atténués en cours de développement en tant que vaccins destinés à remplacer le BCG ou seront testés dans le cadre d’approches thérapeutiques.

Ce projet produira des données qui contribueront à l’élaboration des prochaines approches préventives et thérapeutiques de la tuberculose.

QR code

QR code for this page URL