HealthyBee - Surveillance de la mortalité des colonies d’abeilles mellifères belges 2017-2018

Last updated on 24-4-2019 by Daisy Tysmans
septembre 22, 2016
Project with no end date

Les services qui travaillent sur ce projet

Chercheurs de projet de Sciensano

Partenaires

Xavier Patigny
Jacqueline Evers
Paul De Winter
Jozef Hooyberghs

En bref

Une mortalité alarmante des colonies d’abeilles mellifères (Apis Mellifera) a été rapportée dans de nombreux pays depuis le début des années 2000. Dans le récent projet européen Epilobee, la mortalité des colonies d’abeilles mellifères en Belgique était la plus élevée de tous les pays participants en 2012-2014. Notre service Épidémiologie vétérinaire apporte un soutien épidémiologique à l’Agence fédérale de la sécurité de la chaîne alimentaire belge dans le cadre d’une étude récurrente sur la mortalité des abeilles. Dans ce projet, nous décrivons et surveillons la mortalité des colonies d’abeilles mellifères et sa variation spatio-temporelle dans toute la Belgique.

Résumé du projet

Dans ce projet, nous décrivons la surveillance de la mortalité des colonies d’abeilles mellifères en Belgique et sa variation dans le temps (entre trois visites) pour 2017-2018.

Conformément aux règlements de l’Union européenne et à l’aide d’une stratégie d’échantillonnage aléatoire en 2 étapes, 20 ruchers dans chaque province belge et jusqu’à 6 ruches par rucher ont été sélectionnés parmi les 6 000 apiculteurs officiellement enregistrés en Belgique.

3 visites ont été réalisées dans 174 ruchers (sur les 200 ruchers sélectionnés) :

  1. la première à l’automne 2017 lorsque les colonies se préparaient pour l’hiver
  2. la deuxième au printemps 2018, après que les abeilles ont commencé à butiner
  3. la troisième durant l’été 2018, la saison active.

L’étude sur le terrain comprenait des observations directes, des interviews et des mesures prises par des inspecteurs qualifiés de l’AFSCA. Le questionnaire fournissait des informations sur :

  • les caractéristiques de la colonie : comme le taux de mortalité au sein de la colonie, la démographie et la détection d’acariens Varroa Destructor
  • les pratiques de gestion apicole : comme l’expérience des apiculteurs, le nombre de colonies gérées, la gestion des acariens Varroa Destructor.

La mortalité pondérée de la colonie pendant l’hiver en 2017-2018 était estimée à 23,8 % (95 % Intervalle de confiance (95 %IC) : 21,7 %-26,1 %) pour la Belgique.

Par ailleurs, une analyse des facteurs de risque et un classement sont actuellement en cours pour vérifier si les facteurs de risque et le classement sont les mêmes que ceux identifiés au cours des précédentes estimations de mortalité hivernale (2016-2017) (29,3 %; 95 %IC : 23,2 %-36,0 %). Dans cette étude basée sur la modélisation des forêts aléatoires, les facteurs de risque ont été identifiés et classés (par ordre décroissant) selon le critère d’impureté de Gini :

  • Niveau d’infection Varroa Destructor
  • densité d’apiculteurs dans la commune
  • emplacement du rucher (commune)
  • taille du rucher (nombre de ruches)
  • indicateur démographique avant l’hiver (vitalité)
  • sous-espèces d’abeilles
  • expérience de l’apiculteur.

En tant que partenaire d’un processus d’amélioration continue, notre service Épidémiologie vétérinaire apporte actuellement son soutien à l’AFSCA pour affiner et adapter le formulaire d’enquête de surveillance qui sera soumis aux apiculteurs lors des prochaines enquêtes.

Sujets santé associés

QR code

QR code for this page URL