ERA4TB - Accélérateur de régime européen pour la tuberculose

Last updated on 8-7-2020 by Lieke Vervoort
janvier 1, 2020
décembre 31, 2024

Source de financement

Les services qui travaillent sur ce projet

Chercheurs de projet de Sciensano

Partenaires

Prof. Dr Roland Brosch
Prof. Dr Alain Baulard
Prof. Dr Ulrich E. Schaible

En bref

À travers le monde, la tuberculose (TB) est l’une des 10 principales causes de mortalité et la principale cause d’un agent infectieux unique (devant le VIH/sida). La TB peut être pharmacorésistante, ce qui en fait le principal facteur contribuant à la résistance aux antimicrobiens (RAM), et reste une crise sanitaire publique ainsi qu’une menace pour la sécurité sanitaire. La TB est une maladie dans le cadre de laquelle la compétitivité en matière de société, de santé publique et d’industrie biomédicale s’aligne aux objectifs de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Un besoin urgent de nouvelles mesures et de nouveaux composés pour lutter contre cette maladie se fait sentir.                                                                                                                                                                                                                                                          

Résumé du projet

Ce projet teste une collection de composés antituberculeux à divers stades de développement. Le défi consiste à développer de nouveaux composés antituberculeux actifs et des combinaisons présentant des propriétés favorables pour une production à faible coût, sans interactions cliniquement pertinentes entre les médicaments et sans résistance croisée avec d’autres médicaments antituberculeux. Ces schémas seront compatibles avec les médicaments utilisés pour traiter les comorbidités courantes, comme le VIH/sida et le diabète. 

Sciensano est impliquée dans le « profilage in vivo ». L’objectif est d’établir et d’utiliser divers modèles murins pour tester de nouveaux candidats-médicaments antituberculeux. Les candidats-médicaments seront analysés 
individuellement ou en combinaison, comparativement aux antituberculeux de référence, en utilisant différentes souches de M. Tuberculosis et/ou voies d’infection. La génération de données et les protocoles expérimentaux seront optimisés et standardisés. Par la suite, les schémas prometteurs passeront à des modèles de primates non humains (PNH) pour évaluation.

QR code

QR code for this page URL