Maladies bactériennes

Chef de service a.i.: 

Surveiller, contrôler et lutter contre les menaces d’origine bactérienne

Nous détectons, identifions et surveillons les bactéries responsables de maladies dangereuses pour la santé humaine, comme les méningites à méningocoques ou la tuberculose, ou d’autres relativement plus bénignes, comme certaines infections gastro-intestinales. En cas d’épidémie, nous alertons les autorités sanitaires belges et européennes, et nous orientons les recherches afin de trouver rapidement la source de la contamination, évitant ainsi une propagation de grande ampleur au sein de la population. Nous recommandons également les traitements préventifs et curatifs à mettre en place pour lutter le plus efficacement possible contre ces maladies d’origine bactérienne.

Curieux d’en savoir plus ?

Afin de contrôler ou limiter l’ampleur des épidémies (par exemple de salmonellose, de listériose, de tuberculose ou encore de shigellose), nous réalisons des analyses permettant d’identifier et de caractériser précisément – par typages microbiologique et moléculaire – des bactéries pathogènes retrouvées sur des patients. Nous pouvons ainsi repérer rapidement les foyers épidémiques, les zones géographiques problématiques ou même les souches bactériennes hyper-virulentes. Nous établissons des rapports d’incidence de plusieurs maladies bactériennes au niveau national.

Nous réalisons par ailleurs des études sur les mécanismes de virulence des souches bactériennes et développons de nouveaux outils permettant de détecter l’émergence de formes de résistance aux antibactériens comme les antibiotiques. Grâce à ces recherches, nous pouvons recommander les traitements les plus efficaces pour les patients, tout en conservant une batterie de médicaments capables d’éliminer les bactéries les plus résistantes. Nous évaluons également l’efficacité des nouvelles molécules thérapeutiques, en vue de leur commercialisation éventuelle par des tiers.

En Belgique, nous réalisons nos activités de surveillance en collaboration avec le FARES, la VRGT, les laboratoires de biologie clinique et le réseau Belta-TBnet. Nous transmettons les résultats de nos recherches aux autorités sanitaires belges (SPF Santé Publique, Inspecteurs de l’hygiène dans les Régions, AFSCA), européennes (ECDC) internationales (OMS et OIE), ainsi qu’aux universités.

Sources d’information sélectionnées pour vous

Demande d’analyse microbiologique

Nous disposons d’une longue expérience dans la détection de divers pathogènes d’origine bactérienne.

 Demandez une analyse microbiologique

Autres sites internet sélectionnés pour vous

Membre de

Au niveau international, nous appartenons au réseau ECDC pour les maladies bactériennes invasives, les maladies liées à l’eau et l’alimentation et la tuberculose. En raison de la circulation accrue des biens et des personnes ces dernières décennies, les épidémies ou clusters de cas touchent de plus en plus souvent plusieurs pays simultanément. Ceci s’avère d’autant plus vrai que la taille du pays est petite, comme en Belgique. L’adhésion au réseau ECDC nous permet donc de lutter contre les pathogènes à l’échelle supranationale, en participant aux investigations d’épidémies ou de clusters de cas émergents touchant plusieurs pays limitrophes simultanément. Cette participation nous permet également d’utiliser des méthodes d’analyse harmonisées au niveau européen.

Nous participons également à des contrôles qualité organisés par l’ECDC, l’OMS, l’ANSES (France) et le RIVM (Pays-Bas).

Participe aux projets suivants

Projets en cours

QR code

QR code for this page URL