Bringing a Health Claim to Information: « Mesurer l’impact des données de santé sur la santé des citoyens européens » [BAHCI]

Last updated on 30-10-2019 by Lieke Vervoort
août 1, 2018
juillet 31, 2020

Source de financement

Les services qui travaillent sur ce projet

Chercheurs de projet de Sciensano

Partenaires

En bref

À travers l’Europe, on observe de grandes variations dans la santé et le bien-être. La charge sociétale de ces inégalités sanitaires est importante, et l’exploitation d’éléments factuels afin d’obtenir de meilleurs résultats est une priorité. Ce projet explore la manière dont les données sanitaires dans les registres de population, les registres administratifs, les statistiques d’état civil et les revues scientifiques sont utilisées par les décideurs politiques, les prestataires de soins de santé et les gestionnaires de communauté pour prendre des décisions.

Résumé du projet

Il existe actuellement un élan en faveur d’une stratégie plus forte d’informations sur la santé au sein des pays européens. Le projet BAHCI aborde l’utilisation de données de santé et d’éléments factuels par des décideurs clés, l’accent étant mis sur la traduction des connaissances et les résultats associés sur la santé.

Un élément essentiel du projet BAHCI est l’élaboration du Health Information (HI)-Impact Index afin de surveiller la disponibilité, la diffusion et l’utilisation de données fondées sur des preuves d’une liste de 30-40 items. Cet outil s’inspirera des résultats d’une large consultation DELPHI parmi des professionnels de la santé publique et des décideurs politiques européens.

Un DELPHI est un processus de consensus itératif. Les participants fournissent des commentaires sur une série de questions, lesquels sont affinés par classements de priorité au fil de plusieurs tournées, prenant en considération les réponses des autres participants au sein du panel. Le but de cet exercice sera d’identifier une liste de critères essentiels reflétant :

  1. La qualité des informations et bases factuelles sur la santé ;
  2. La réactivité des systèmes d’information de santé ;
  3. L’engagement des parties prenantes et l’utilisation de données factuelles dans la politique et la pratique en matière de santé ;
  4. L’intégration de connaissances en matière de santé dans la société civile et à travers les secteurs.

Après la phase pilote, le HI-Impact Index pourrait être utilisé par les agences de santé publique européennes pour évaluer l’impact sanitaire et sociétal de leurs produits et services en général, ou dans des domaines spécifiques de santé (comme la santé maternelle et pédiatrique, la prévention des blessures ou la surveillance de maladies chroniques). Dans un second temps, nous testerons les associations avec des indicateurs de résultats de santé disponibles publiquement.

Cette étude contribue aux objectifs plus larges d’une meilleure performance des systèmes de santé et à des interventions sanitaires plus efficaces aux niveaux national, régional et local.

QR code

QR code for this page URL