ECDC-PPS - Étude de prévalence ponctuelle des infections liées aux soins et de l’usage d’antimicrobiens dans les hôpitaux de soins aigus

Last updated on 24-1-2022 by Marinka Vangenck
janvier 1, 2011
Project with no end date

Les services qui travaillent sur ce projet

Chercheurs de projet de Sciensano

Partenaires

En bref

La surveillance des infections liées aux soins (infections contractées lors d’un séjour dans un établissement de soins) est aujourd’hui l’une des priorités de nos hôpitaux afin d’assurer la qualité des soins et la sécurité des patients hospitalisés. C’est également une priorité pour le service Infections liées aux soins et antibiorésistance de Sciensano. En collaboration avec le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), Sciensano organise tous les 5 à 6 ans des études de prévalence ponctuelle (PPS) dans nos hôpitaux belges. Ces études visent à mesurer l’occurence des infections liées aux soins et l’utilisation d’agents antimicrobiens. De cette façon, nous pouvons offrir aux décideurs en matière de soins de santé des informations pertinentes et actualisées sur ces deux sujets. 

Résumé du projet

La complexité croissante des actes médicaux réalisés dans nos hôpitaux augmente considérablement le risque de contracter une infection pendant un séjour hospitalier (infection liée aux soins). En Belgique, on estime que 111 276 patients contractent une infection liée aux soins chaque année, un nombre comparable à la population de la ville de Namur.

Sciensano, en collaboration avec le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), organise des études de prévalence ponctuelle (PPS) tous les 5 à 6 ans pour mesurer l’occurrence des infections liées aux soins et l’utilisation des agents antimicrobiens dans nos hôpitaux belges. Par ailleurs, à travers ces études, nous recueillons également des données permettant de caractériser les patients concernés, les types d’infections contractées et les antibiotiques prescrits.

Sciensano a déjà organisé deux études dans des hôpitaux belges volontaires (2011 et 2017). À l’automne 2022, Sciensano prévoit une troisième étude de prévalence ponctuelle. Les hôpitaux recevront une invitation à participer de la Commission belge pour la coordination de la politique antibiotique (BAPCOC).

Avec les mêmes objectifs, Sciensano mène également des études similaires dans des établissements de soins de longue durée (principalement des maisons de repos et de soins).

Résultats

Vous trouverez ici un bref aperçu des résultats des études de prévalence ponctuelle menées en 2017 et 2011 :

Étude de prévalence ponctuelle 2017

Au total, 47 sites hospitaliers belges ont participé à l’enquête. Sciensano a soumis à l’ECDC des données concernant 11 800 patients. 

  • La prévalence des patients présentant au moins une infection liée aux soins en Belgique était de 7,3 %.
  • Les infections liées aux soins les plus fréquemment signalées (N=911) étaient les pneumonies (21,6 %), les infections des voies urinaires (21,3 %) et les infections du site opératoire (16,9 %). 
  • La prévalence des patients ayant reçu au moins un agent antimicrobien en Belgique était de 28,1%.
  • Le top 3 des agents antimicrobiens les plus utilisés était constitué par l’association d’amoxicilline à un inhibiteur des bêta-lactamases (J01CR02, 19,7%), la céfazoline (J01DB04, 9,7%) et la combinaison de la pipéracilline à un inhibiteur de bêta-lactamases (J01CR05, 7,7%).
  • Les résultats microbiologiques étaient disponibles pour 62,0% des infections liées aux soins. Au total, 721 microorganismes ont été enregistrés. Le micro-organisme le plus fréquemment isolé était Escherichia coli (17,8 %).

Vous pouvez retrouver tous les résultats dans le rapport national de 2017 (uniquement disponible en anglais).

Étude de prévalence ponctuelle 2011

Au total, 70 sites hospitaliers ont participé à la collecte de données. Afin d’éviter une surreprésentation des données belges au niveau européen, un échantillon de 52 hôpitaux a été retenu par Sciensano et leurs données ont été transmises à l’ECDC. Cela représente 13 758 patients inclus dans l’étude de 2011. 

  • La prévalence des patients présentant au moins une infection liée aux soins en Belgique était de 7,1 %. Au niveau européen, elle était de 5,7 %.
  • La prévalence des patients prenant au moins un agent antimicrobien en Belgique était de 28,9 %. Au niveau européen, elle était de 32,7 %.

Pour plus d’informations sur les résultats européens (y compris les résultats belges), veuillez consulter le site web de l’ECDC.

QR code

QR code for this page URL