MEALS4NCDs - Évaluation de la mesure, responsabilisation et soutien au leadership (MEALS) pour la prévention des MNT au Ghana et au-delà

Last updated on 8-2-2021 by Hanne Reyners
juillet 1, 2019
juin 30, 2022

Les services qui travaillent sur ce projet

Chercheurs de projet de Sciensano

En bref

Comme de nombreux pays d’Afrique, le Ghana enregistre une augmentation de l’obésité et des maladies non transmissibles (MNT) liées à la nutrition. Les statistiques actuelles du Ghana indiquent que chaque année, les MNT représentent quelque 43 % de l’ensemble des décès. Il est admis depuis longtemps que les environnements physiques et sociaux, dans lesquels nous vivons, travaillons et mangeons, sont des déterminants critiques de la santé. Plus récemment, l’accent a été davantage mis sur l’environnement alimentaire en tant que déterminant clé de la santé. Nous savons qu’un environnement alimentaire malsain induit des habitudes alimentaires malsaines et l’alimentation malsaine est l’un des quatre principaux facteurs de risque de MNT.  Le projet « MEALS4NCDs » fournira une évaluation de la mesure, une responsabilisation et un soutien au leadership (Measurement Evaluation, Accountability and Leadership Support ou MEALS) pour la prévention des MNT au Ghana et au-delà.  Actuellement, le projet est axé sur la mesure et le soutien des actions du secteur public qui créent des environnements de commercialisation et d’approvisionnement d’aliments sains pour les enfants et les adolescents du Ghana, en vue de prévenir l’obésité et les MNT liées à la nutrition.

Résumé du projet

Comme de nombreux pays d’Afrique, le Ghana enregistre une augmentation de l’obésité et des maladies non transmissibles (MNT) liées à la nutrition. Entre 1993 et 2014, la prévalence du surpoids et de l’obésité chez les Ghanéennes est passée de 10 à 40 %. D’autres statistiques indiquent qu’au Ghana, la proportion de décès d’adultes attribuables à des MNT est supérieure à 40 %. Les ménages ghanéens déclarent consommer fréquemment des aliments riches en calories, en sucre, en graisses saturées et en sel, tous réputés favoriser l’apparition de maladies non transmissibles. En parallèle, des données empiriques indiquent de nombreuses actions de marketing trompeuses de tels aliments, tant dans le secteur privé que le secteur public.

Il est admis depuis longtemps que les environnements physiques et sociaux, dans lesquels nous vivons, travaillons et mangeons, sont des déterminants critiques de la santé. Plus récemment, l’accent a été davantage mis sur l’environnement alimentaire en tant que déterminant clé de la santé. Nous savons qu’un environnement alimentaire malsain induit des habitudes alimentaires malsaines et l’alimentation malsaine est l’un des quatre principaux facteurs de risque de MNT. Il est donc urgent de prendre des mesures visant à créer des environnements alimentaires sains. Surtout ceux qui visent à améliorer la disponibilité relative, l’abordabilité et la diversité des aliments sains et à limiter la disponibilité et la promotion des aliments malsains.

Ce projet cible la mesure et le soutien des actions du secteur public qui créent des environnements de commercialisation et d’approvisionnement d’aliments sains pour les enfants et les adolescents, en vue de prévenir l’obésité et les MNT liées à la nutrition.

Objectifs

Les objectifs du projet sont triples :

  1. décrire la nature et l’étendue de la promotion des boissons non alcoolisées et des aliments malsains en télévision, dans les magasins, ainsi qu’à l’intérieur et autour des écoles,
  2. déterminer la qualité nutritionnelle des boissons non alcoolisées et des aliments fournis ou vendus dans les établissements de services à l’enfance (essentiellement les écoles primaires et secondaires),
  3. évaluer la disposition des intervenants communautaires à accepter des interventions de prévention de l’obésité et des MNT et leur capacité de les mettre en œuvre.

Modules de travail

Ce projet de trois ans est exécuté dans le cadre des approches du module de promotion des aliments et du module d’approvisionnement alimentaire élaborées par l’International Network for Food and Obesity NCDs Research Monitoring and Action Support (INFORMAS). De plus, le projet mettra en œuvre le modèle de la réceptivité communautaire (MRC). Le MRC n’est pas inclus dans le protocole INFORMAS. Il génère des données qui complètent celles du module de promotion des aliments et du module d’approvisionnement des aliments. Deux ateliers de développement des capacités visant à jeter les bases d’une mise en œuvre robuste et novatrice de la recherche et de la pratique en matière d’environnement alimentaire en Afrique sont intégrés dans les modules de travail techniques du projet. Ces ateliers seront axés sur le renforcement des capacités et la formation des chercheurs de la sous-région africaine, dont les travaux portent directement sur l’amélioration des environnements alimentaires en Afrique, afin d’adapter les protocoles et processus INFORMAS dans leurs pays respectifs.
 

Sujets santé associés

QR code

QR code for this page URL