BE-HEROES - Impact de la crise du COVID-19 sur la santé mentale des professionnels de la santé en Belgique

Last updated on 12-5-2022 by Lydia Gisle
juin 1, 2020
Project with no end date

Source de financement

Partenaires

En bref

La pandémie de la COVID-19 a exercé une énorme pression sur le système des soins de santé et sur le personnel soignant dans la plupart des pays, et la Belgique n’y fait pas exception. La menace sans précédent que constitue ce nouveau coronavirus a incité les hôpitaux à réorganiser leurs services, à augmenter la capacité des urgences et des soins intensifs, à assurer la mise à disposition d’équipements appropriés tant pour les patients que pour le personnel et à renforcer les effectifs des soins de santé. Mais de telles crises révèlent incontestablement les faiblesses d’un système. Dans notre système de soins de santé, le personnel hospitalier a peut-être été le témoin, voire la victime, des failles structurelles et de leurs conséquences. Le fait d’avoir été en contact direct avec des patients COVID et d’être confrontés à une perte inhabituelle de vies humaines, alors que les moyens de protection n’étaient pas encore disponibles pour faire face à l’épidémie, a sans doute augmenté chez les soignants de première ligne la crainte d’une contamination et d’une transmission du virus, ainsi que des sentiments de détresse et d’insécurité. Cette situation stressante peut avoir une influence négative de longue durée sur la santé mentale de ces personnes. 

Résumé du projet

Le projet international « COVID-19 HEROES » a pour but de décrire et d’évaluer l’impact de la pandémie de la COVID-19 sur la santé mentale et sociale du personnel hospitalier de première ligne, une population présentant un risque élevé en raison de son exposition aux patients infectés et de ses conditions de travail extrêmes durant la pandémie ; le projet suit cette cohorte pour une période de 12 mois (point de départ et suivi à 3, 6 et 12 mois). 
En Belgique, ce projet rejoindra l’étude de cohorte prospective en cours sur la prévalence, la séroprévalence et la séroconversion  SARS-CoV-2 chez 850 soignants de première ligne dans 17 hôpitaux sélectionnés au hasard dans le pays (50 soignants par hôpital). Les participants seront invités à remplir un questionnaire en ligne (d’environ 15 minutes), reprenant des questions visant à évaluer certains troubles psychiatriques (PHQ-9, GHQ-12, PTSD et d’autres facteurs comportementaux et sociaux, ainsi que des questions sur le statut sociodémographique, le type de travail effectué, les tests et résultats pour le COVID-19, etc. L’avantage de lier ces deux études est l’opportunité d’évaluer à l’avance les différences dans l’impact sur la santé mentale entre les soignants de première ligne infectés par le COVID-19 et ceux ayant été épargnés par la maladie. 

Le projet à pour but de : 

  • Evaluer l’impact de la pandémie de COVID-19 sur la santé mentale et sociale parmi les soignants de première ligne dans les hôpitaux belges et comparer les estimations au niveau national (avec les données collectées au niveau de la population générale : enquêtes de santé COVID-19 de Sciensano) et international (étude COVID-19 HEROES).
  • Informer les décideurs politiques de l’impact éventuel de la crise de la COVID-19 sur la santé mentale et sur le bien-être des professionnels de la santé.
  • De formuler des recommandations d’interventions comme, par exemple, l’organisation d’une aide psychosociale pour le personnel hospitalier comme partie intégrante du management de crise dans le secteur des soins de santé. 

Sujets santé associés

QR code

QR code for this page URL