Maladie chronique

Les maladies chroniques sont des affections qui se prolongent dans le temps, qui ne guérissent pas spontanément et dont la guérison est rarement complète. Elles représentent 90 % du poids social desd maladies en Belgique notamment en raison des problèmes de limitation dans la capacités fonctionnelles, mais elle sont responsables également d’une part importante des décès. À cause du vieillissement de la population, les maladies chroniques sont un problème croissant et le nombre de décès provoqués par ces maladies devrait fortement augmenter au cours des prochaines décennies.

Quelles sont les principales maladies chroniques ?

Il n’existe pas de liste exhaustive des maladies chroniques, mais les plus importantes sont les malades cardiovasculaires, les cancers, les maladies respiratoires chroniques et le diabète. Elles représentent les principales causes de décès dans le monde. D’autres maladies chroniques, notamment les problèmes de santé mentale, les conséquences de blessures, l’arthrose, les maladies neurologiques, les maladies hépatiques et les maladies rénales chroniques contribuent également aux problèmes de limitations fonctionnelles. Les maladies chroniques sont un groupe hétérogène, mais un grand nombre d’entre elles partagent les mêmes causes sous-jacentes.

Quelles sont les causes des maladies chroniques ?

De nombreuses causes directes et un grand nombre de facteurs de risques, notamment l’hypertension, le diabète et l’hyperlipidémie sont liés aux facteurs de style de vie, comme le tabagisme, le déséquilibre du régiome alimentaire, le manque d’activité physique et la consommation d’alcool. De plus, les facteurs environnementaux, notamment la pollution de l’air et l’exposition aux substances toxiques ainsi que les maladies infectieuses comme l’hépatite, peuvent jouer un rôle dans le développement des maladies chroniques. À lui seul, le contexte renforce la complexité : l’urbanisation, le processus de vieillissement ou la mondialisation (interaction accrue des personnes par le développement des flux internationaux d’argent, d’idées, de cultures, mais également, p. ex. des habitudes de vie. La mondialisation a contribué au développement des tendances tabagiques dans les pays en développement, ce qui est une des raisons pour lesquelles, dans ces pays, de plus en plus de personnes souffrent de maladies chroniques).

Quelle est la différence entre les maladies chroniques et les maladies non transmissibles (MNT) ?

Les expressions « maladies chroniques » et « maladies non transmissibles » sont souvent utilisés de manière interchangeable, mais ce ne sont pas des synonymes, car ces termes ne rentrent pas dans les mêmes systèmes de classification :

  • la différence entre les maladies transmissibles (infectieuses) et les maladies non transmissibles se base sur les causes sous-jacentes
  • les maladies chroniques et aiguës se distinguent les unes des autres par leurs effets.

Dans les faits, certaines maladies non transmissibles sont de nature aiguë, p. ex. une appendicite aiguë ou des blessures graves. En revanche, les maladies chroniques comprennent certaines maladies transmissibles comme le VIH/SIDA ou l’hépatite chronique. 

Comment prévenir les maladies chroniques ?

Des interventions très efficientes sont disponibles pour prévenir et contrôler les maladies chroniques courantes. Elles reposent généralement à la fois sur des stratégies de population, notamment la régulation de la vente de tabac ou la restriction de sel à l’échelle d’une population d’une part et les stratégies ciblant des groupes cibles spécifiques, comme le traitement des personnes à risques cardiovasculaires élevés d’autre part.

Les changements de mode de vie sont primordiaux pour gérer l’épidémie de maladies chroniques. Des campagnes incitant les individus à arrêter de fumer, à réduire leur consommation d’alcool, à faire plus d’activité physique ou à promouvoir une alimentation saine peuvent largement contribuer à réduire le développement ou la progression de la plupart des maladies chroniques. De plus, des facteurs sociétaux déterminent souvent les comportements, par exemple la publicité ou la tarification de produits tels que les cigarettes, l’alcool et la restauration rapide, ou les niveaux élevés de graisses saturées et d’acides gras trans, de sucres et de sel dissimulés dans les aliments transformés. C’est là que les décideurs peuvent intervenir.

Sciensano collecte et analyse des données sur la présence (prévalence) et les conséquences (telles que l’invalidité) des principales maladies chroniques, ainsi que des facteurs de risque associés (tabagisme, consommation d’alcool, habitudes alimentaires, activité physique) en Belgique. Nous recueillons également des données provenant d’autres sources afin de calculer les meilleures estimations de l’occurrence de la maladie, c’est-à-dire des cas nouvellement diagnostiqués (incidence) et du nombre réel de cas (prévalence). En outre, Sciensano analyse le registre de mortalité belge afin de calculer et de publier des indicateurs de mortalité...

QR code

QR code for this page URL

Contacts

Projects

There are currently no projects associated to this health topic

Evénements

There are currently no events associated to this health topic

Autres sources d’information

There are currently no external links associated to this health topic

Dans les médias

There are currently no media associated to this health topic