oncNGS - oncNGS

Last updated on 30-5-2023 by Lieke Vervoort
Durée du projet :
janvier 1, 2020
-
avril 30, 2026

En bref


La première utilisation du séquençage de Sanger pour l’ensemble du génome humain a pris 13 ans et a coûté 3 milliards de dollars américains. Récemment, la technologie du séquençage nouvelle génération (NGS) ou séquençage à haut débit a permis de séquencer la totalité du génome d’une personne en quelques heures, pour un coût d’environ 1 000 dollars américains. La technologie NGS est de plus en plus utilisée dans le domaine de l’oncologie : l’analyse des tumeurs révèle des biomarqueurs cliniques pour le diagnostic, le pronostic et l’évaluation de la progression de la maladie, ainsi que pour la médecine personnalisée. Cependant, malgré la réduction significative des coûts et les avancées technologiques, cette tendance doit s’accélérer afin que tous les patients puissent bénéficier des meilleures techniques possibles. Par le biais d’une procédure d’achat public avant commercialisation, le projet oncNGS financé par l’UE met le marché au défi de rechercher et de développer de nouvelles solutions abordables pour fournir les meilleurs tests NGS pour tous les patients atteints de tumeurs solides ou de lymphomes. 
 

Description du projet

Via une procédure d’achat public avant commercialisation, le projet oncNGS met le marché au défi de développer un kit NGS d’analyse des marqueurs tumoraux applicable à n’importe quel type de tumeur et intégrant une analyse, une interprétation et des rapports automatisés des données pour éclairer les décisions des professionnels. L’utilisation standardisée de la technologie NGS pour l’analyse des tumeurs pourrait rapidement améliorer sensiblement les chances de survie de très nombreux patients.

Le défi du projet oncNGS est de fournir : (1) un profilage ADN/ARN moléculaire efficace de matériel dérivé de tumeurs dans des biopsies liquides au moyen (2) d’un kit d’analyse des marqueurs tumoraux pan-cancéreux comprenant une analyse NGS intégrée à (3) un système TIC d’aide à la décision comprenant l’interprétation des tests analytiques et l’établissement de rapports. 

Le consortium oncNGS défie le marché en lançant une procédure d’achat public avant commercialisation, un processus concurrentiel permettant aux acheteurs de comparer les développements réalisés par les fournisseurs sous contrat en trois phases : conception de la solution, prototypage et validation clinique d’un ensemble limité de fournitures R&D.

oncNGS est un consortium solide composé de huit acheteurs de cinq États membres (Sciensano et l’Institut Jules Bordet en Belgique, l’Institut Curie et les Hospices Civils de Lyon en France, la Charité – Universitätsmedizin et la Ludwig-Maximilians-Universität München en Allemagne, Alleanza contro il cancro en Italie et l’Institut Català d’Oncologia en Espagne) et soutenu par six entités très expérimentées dans leur domaine (l’Agència de Qualitat i Avaluació Sanitàries de Catalunya (AQuAS) en Espagne est experte en achat public avant commercialisation, la Fondation Registre du Cancer en Belgique et l’Institut national du cancer en France sont spécialisés dans la lutte contre le cancer, l’Instituto de Investigación Biomédica de Salamanca (IBSAL) et le Valle de Hebrón Instituto de Oncología (VHIO) en Espagne sont expérimentés dans la recherche biomédicale dans le domaine des hémopathies malignes, et De Clercq & Partners est expert en droits de propriété intellectuelle et en liberté d’exploiter les analyses).

Grâce aux solutions fournies, le consortium oncNGS est en mesure de répondre aux besoins médicaux communs identifiés et actuellement non satisfaits de ses membres par : (1) la mise en place d’une stratégie commune efficace de profilage des tumeurs permettant d’offrir à tous un accès égal aux médicaments innovants ; (2) l’analyse des résultats de la recherche après les traitements avec des thérapies ciblées, car la diversité des tests entraîne une réduction de la capacité de mise en commun des résultats obtenus, laquelle est nécessaire pour obtenir un nombre suffisant d’échantillons pour réaliser des analyses statistiques ; (3) l’application de ces tests essentiels à tous les patients, en mettant fin aux inégalités inacceptables actuelles dues aux coûts élevés des tests de diagnostic. 

Sciensano est le coordinateur de ce projet.

Consultez le site web du projet

Les services qui travaillent sur ce projet

Partenaires

Source de financement

Sujets santé associés

QR code

QR code for this page URL