Une plate-forme en ligne pour rassembler les New Approach Methodologies (NAMs) dans une base de données centrale [RE-Place]

Last updated on 25-2-2019 by Jill Alexandre
avril 18, 2017
septembre 30, 2019

Source de financement

Flanders

Les services qui travaillent sur ce projet

Chercheurs de projet de Sciensano

Partenaires

Vera Rogiers
Nancy Liodo Missigba

En bref

Depuis plusieurs décennies, les chercheurs utilisent les animaux pour résoudre des énigmes scientifiques complexes. Cependant, des pressions de plus en plus fortes, de nature éthique, scientifique et économique, sont exercées pour limiter les études animales. C’est dans ce contexte que de nombreuses méthodes alternatives ont été développées, englobant des modèles informatiques et des méthodologies d’essai uniquement à base de cellules ou de tissus. Malheureusement, les connaissances actuelles sur ces alternatives sont morcelées. Le projet RE-Place, réalisé par Sciensano et l’unité IVTD de la VUB, a l’objective à rassembler les connaissances sur les méthodes alternatives disponibles en régions Flamande et Bruxelloise et à intégrer ces informations acquises dans une plate-forme plus large. 

Résumé du projet

En 2017, environ 250 000 animaux ont été utilisés en Flandre pour divers travaux scientifiques et pédagogiques. Cependant, le recours à des animaux à des fins de recherches fait l’objet de pressions, fondées sur des contraintes d’ordre éthique, scientifique et économique. Par ailleurs, la législation relative aux tests sur les animaux s’est durcie au cours de ces dernières décennies.

Selon la Directive UE 2010/63 et l’Arrêté royal belge correspondant (29/05/2013), l’usage d’animaux doit être limité à des fins scientifiques et pédagogiques en l’absence d’alternatives aux études animales. Ces dernières années ont vu la réalisation de progrès majeurs en ce qui concerne les alternatives et le développement de nombreuses méthodes in chemico, in silico et in vitro fiables. Cependant, les connaissances actuellement disponibles sur les méthodes alternatives sont extrêmement fragmentées, les différents établissements de recherche communiquant très peu à ce sujet.

Le projet RE-Place rassemblera donc les connaissances sur les méthodes alternatives disponibles dans les régions Flamande et Bruxelloise et centralisera ces informations dans une base de données afin de les rendre plus accessibles au grand public. En cartographiant et en centralisant l’expertise existante, le projet améliorera l’application des méthodes existantes et stimulera le développement de nouvelles méthodes alternatives. La base de données RE-Place peut également évoluer vers une plateforme plus large où les chercheurs peuvent entrer en contact avec leurs pairs et d’éventuels partenaires afin d’établir de nouvelles collaborations.

Pour plus d’informations: www.RE-Place.be  
 

Valeur scientifique ajoutée :

La base de données RE-Place permettra à des experts de différents domaines (par exemple, de la science, de la réglementation, de l’industrie, des comités d’éthique et des organismes de protection des animaux) d’entrer en contact avec leurs pairs et éventuellement d’établir de nouvelles collaborations. Dans l’ensemble, la base de données sera un outil utile pour répondre à des questions telles que: quels types de méthodes alternatives existent actuellement ? La législation est-elle à jour ? Qu’est-ce qu’une vision réaliste de l’avenir des méthodes alternatives ? Par la suite, la base de données RE-Place pourrait être étendue à une plate-forme plus large, ce qui stimulerait le développement et l’éducation/la formation à de nouvelles techniques, méthodes et stratégies.


Valeur ajoutée pour la société :

La banque de données RE-Place sera accessible gratuitement. Par conséquent, non seulement les scientifiques, mais aussi le grand public peuvent consulter la base de données pour recueillir des informations sur les méthodes alternatives à l’expérimentation animale. De plus, le site web RE-Place, dans lequel la base de données sera intégrée, contiendra des informations générales sur les méthodes alternatives, disponibles en néerlandais, français et anglais.
 

Sujets santé associés

QR code

QR code for this page URL