RE-Place - Une plate-forme en ligne pour rassembler les New Approach Methodologies (NAMs) dans une base de données centrale

Last updated on 7-10-2021 by Jill Alexandre
avril 18, 2017
avril 30, 2024

Source de financement

Les services qui travaillent sur ce projet

Chercheurs de projet de Sciensano

Partenaires

Vera Rogiers
Nancy Liodo Missigba

En bref

Chaque année plus de 500 000 animaux d’expérience sont utilisés en Belgique à diverses fins scientifiques et éducatives. Toutefois, l’utilisation d’animaux d’expérience est de plus en plus remise en question pour des raisons éthiques, économiques et scientifiques. En outre, la législation relative à l’utilisation des animaux d’expérience est devenue plus stricte au cours des dernières années. 


Selon la Directive Européenne 2010/63, l’utilisation d’animaux à des fins scientifiques ou éducatives est permise uniquement lorsqu’il n’existe pas d’alternatives. Cette directive a été transposée dans la Législation belge, dans l’arrêté royal relatif à la protection des animaux d’expérience (29 Mai 2013). Cet arrêté royal relève de la compétence des services du bien-être animal et est mis en œuvre au niveau régional. C’est donc afin de mieux se conformer à cette législation que le projet RE-Place a été instauré.

Résumé du projet

Des technologies nouvelles et innovantes sont développées continuellement dans le domaine des sciences de la vie. Ces dernières années, la modélisation informatique, l’intelligence artificielle, les cultures de cellules sophistiquées, les organes sur puce et bien d’autres technologies ont énormément progressé. Ces nouvelles technologies sont appelées « New Approach Methodologies (NAMs) ».
En toxicologie réglementaire, les NAMs sont appliquées avec succès pour différents critères, notamment dans le domaine de la toxicité locale, ce qui permet d’utiliser moins d’animaux de laboratoire, voire aucun. Pour la toxicité systémique, la situation est plus complexe. Il en va de même pour la recherche biomédicale, où malgré la disponibilité de technologies de pointe au niveau (inter)national, l’expérimentation animale est encore requise dans la plupart des cas. Les NAMs jouent un rôle très précieux pour répondre à ces questions scientifiques, que ce soit individuellement ou en combinaison avec l’expérimentation animale.
Le développement et l’utilisation pratique des NAMs étant en constante évolution, il peut être difficile pour les (jeunes) scientifiques de trouver des informations pertinentes sur les NAMs. Afin de faciliter l’accès à ce type d’informations, le gouvernement flamand a lancé le projet « RE-Place » en 2017 qui vise à centraliser dans une seule base de données l’expertise existante sur les NAMs en Belgique. Le gouvernement bruxellois s’est joint à ce projet par la suite.

La base de données RE-Place fournira non seulement un aperçu fiable des différents NAMs, mais aussi les noms des experts et des centres de recherche où ces techniques sont apprises.

Découvrez plus d’informations sur RE-Place:

 

Pour plus d’informations: RE-Place.be  et suivez-nous sur notre chaîne YouTube

Valeur scientifique ajoutée :

La base de données RE-Place permettra aux scientifiques de différentes disciplines (par exemple, science, réglementation, industrie, comités d’éthique) et de différents domaines des sciences de la vie de renforcer la visibilité de leur expertise au gouvernement, à la communauté scientifique et au public. Elle les aidera à entrer en contact avec leurs pairs et à s’engager dans de nouvelles collaborations. 
La base de données peut être utilisée comme un outil pratique pour répondre à des questions telles que : quels types de NAMs existent actuellement ? La législation est-elle à jour ? Quelle est une vision réaliste pour l’avenir ? Qui puis-je contacter pour obtenir plus d’informations ? Quelle expertise est disponible en Belgique ?
Dans une phase ultérieure, la base de données RE-Place pourrait être étendue à une plateforme plus large, stimulant le développement et l’utilisation de nouvelles techniques, méthodes et stratégies. Elle pourrait également être utilisée à des fins de formation et d’éducation.


Valeur ajoutée pour la société :

La base de données RE-Place est librement accessible. Par suite, non seulement les scientifiques, mais aussi le grand public et d’autres parties prenantes peuvent consulter la base de données pour en savoir plus sur le statut actuel des méthodes alternatives à l’expérimentation animale
La base de données RE-Place est entièrement intégrée au site web de RE-Place, qui contient également des informations générales sur le projet, les méthodes alternatives, le principe des 3R, les réglementations (inter)nationales et bien plus encore. Le site web RE-Place est disponible en néerlandais, français et anglais. 

Sujets santé associés

QR code

QR code for this page URL