PROPYLENE GLYCOL DRINKS - Détermination des niveaux de propylène glycol dans les denrées alimentaires et évaluation de l'exposition de la population belge

Last updated on 28-4-2021 by Lieke Vervoort
décembre 1, 2019
janvier 22, 2021

Les services qui travaillent sur ce projet

Chercheurs de projet de Sciensano

En bref

Le propane-1,2-diol, plus communément appelé propylène glycol (E1520), est un additif alimentaire qui peut être présent dans les boissons aromatisées telles que les jus, les nectars, les thés glacés, les colas, les boissons sportives et énergisantes, les boissons lactées aromatisées et les analogues du lait (par exemple les boissons au soja). Il est autorisé comme support* dans les colorants, émulsifiants, antioxydants, enzymes, arômes et nutriments. L’E1520 n’étant pas autorisé à être ajouté directement aux aliments, il n’est pas obligatoire de signaler sa présence sur l’étiquette.

Dans ce projet, Sciensano surveille les niveaux de E1520 dans les boissons non alcoolisées, ainsi que leur contribution à l’exposition totale de la population belge.

*Un support est une substance utilisée pour dissoudre, diluer, disperser ou modifier physiquement de toute autre manière un additif alimentaire ou un arôme, une enzyme alimentaire, un nutriment et/ou une autre substance ajoutée à des fins nutritionnelles ou physiologiques sans en altérer la fonction (et sans exercer eux-mêmes un effet technologique) afin de faciliter sa manipulation, son application ou son utilisation.
 

Résumé du projet

Pour les boissons (à l’exception des liqueurs à la crème), le propylène glycol est approuvé jusqu’à 1000 mg/L. Pour générer le niveau d’occurrence dans les boissons, Sciensano a développé et validé une méthode analytique appropriée pour la quantification du E1520 en utilisant une dilution isotopique basée sur la LC-MS/MS.

Au total, 182 échantillons ont été analysés, dont des jus, des nectars, des thés glacés, des colas, des boissons pour sportifs, des boissons énergisantes, des boissons lactées aromatisées, des analogues de lait et d’autres types de boissons. Nous avons acheté les échantillons entre mars et mai 2020 dans les principaux supermarchés de Bruxelles. Ensuite, nous avons appliqué la méthode analytique de contrôle et de surveillance de cet additif alimentaire dans les boissons non alcoolisées.

Pour estimer la contribution à l’exposition alimentaire totale de la population belge, nous avons consulté la base de données de consommation (basée sur l’enquête nationale de 2014) ainsi que les niveaux d’E1520 rapportés dans l’avis de l’EFSA (2018).

Résultats

  • L’E1520 a été détecté dans 66% des échantillons avec des concentrations allant de 2,8 mg/L jusqu’à 3420 mg/L. Il est intéressant de noter que 26% des échantillons contenaient des niveaux inférieurs au niveau maximal autorisé de 1000 mg/L mais supérieurs au niveau de 300 mg/L signalé par l’industrie à l’EFSA comme niveau d’utilisation typique dans les boissons. 
  • L’enquête actuelle a également montré que 5 échantillons sur 182 étaient supérieurs au niveau maximal autorisé de 1000 mg/L.
  • L’utilisation des concentrations maximales mesurées de E1520 dans les boissons non alcoolisées («brand-loyal scenario»), a donné lieu à une exposition moyenne estimée allant de 3,3 mg/kg de poids corporel /jour chez les adultes, 6,3 mg/kg de poids corporel /jour chez les adolescents et 8,5 mg/kg de poids corporel /jour chez les enfants et les jeunes enfants.
  • Dans des cas exceptionnels (99e percentile), les enfants peuvent être exposés à des niveaux de E1520 supérieurs à la dose journalière admissible (DJA) de 25 mg/kg de poids corporel/jour.
     

Sujets santé associés

QR code

QR code for this page URL