Évaluation de la performance du système de santé (HSPA)

Des systèmes de santé qui fonctionnent bien sont essentiels pour protéger et améliorer la santé de la population. Par conséquent, la performance du système de santé nécessite une évaluation régulière, fournissant une sorte de contrôle de son fonctionnement. Ce processus d’évaluation s’appelle l’évaluation de la performance du système de santé (HSPA).

Pourquoi les systèmes de santé doivent-ils être performants ?

En Belgique comme en Europe, la population vieillit et les besoins en soins de santé augmentent. Parallèlement, les ressources pouvant être allouées aux soins de santé ne sont pas extensibles. Optimiser les systèmes de santé est donc crucial pour permettre aux citoyens de bénéficier des meilleurs soins de santé possibles.

Quelle est la performance d’un système de santé ?

La performance d’un système de santé est définie par un ensemble de critères, comprenant au moins la qualité, l’accessibilité, la durabilité et l’équité des soins de santé. Ces critères peuvent être subdivisés. Par exemple, en Belgique, le critère de « qualité » englobe l’efficacité, la sécurité, l’attention accordée au patient et la continuité des soins.

Qu’est-ce qu’une évaluation de la performance du système de santé (HSPA) ?

Une HSPA est un processus visant à fournir une vision globale du fonctionnement du système de santé à travers un ensemble d’indicateurs. 

Pourquoi effectuer une évaluation de la performance du système de santé ?

Les principaux objectifs de la HSPA en Belgique sont les suivants :

  • dépister les problèmes de performance des différents critères constituant le système de santé et les signaler aux décideurs politiques afin de soutenir la définition des priorités (fonction d’alerte)
  • assurer la transparence et la responsabilité envers les citoyens. La Belgique est effectivement un signataire de la Charte de Tallinn en 2008, qui constitue un engagement de tous les pays européens en matière de responsabilité des systèmes de santé.  

Comment ça marche ?

Actuellement, le processus de HSPA défini dans la Charte de Tallinn est impulsé par les pays, ce qui signifie que chaque pays décide des objectifs spécifiques et des méthodes de réalisation de l’évaluation. La situation actuelle évolue vers une approche plus standardisée au niveau européen. 

Un ensemble d’indicateurs liés à chaque critère de la performance du système de santé est défini. Les valeurs des indicateurs sont ensuite mesurées et surveillées au fil du temps. Ces valeurs sont interprétées en les comparant avec des objectifs prédéfinis ou avec les valeurs d’autres pays (similaires). Les tendances dans le temps sont également examinées.   

Existe-t-il une évaluation de la performance du système de santé en Belgique ?

Depuis 2010, le Centre fédéral belge d’expertise des soins de santé, Sciensano et l’Institut national d’assurance maladie-invalidité réalisent conjointement une HSPA tous les 3 à 4 ans en Belgique. Un ensemble d’environ 80 indicateurs est mesuré pour évaluer chaque critère de la performance.

Quelle est la performance du système de santé belge ?

La HSPA la plus récente a été réalisée en 2015. Télécharger le rapport complet

Conclusions principales du rapport :

  • Une large proportion de la population belge se dit en bonne santé et satisfaite de ses contacts avec le système de santé, notamment en matière de soins ambulatoires. 
  • Si l’accessibilité du système de santé est assurée par une couverture universelle et par des mesures de sécurité sociale, certaines inquiétudes subsistent : la part des paiements à charge est élevée et les besoins médicaux non satisfaits pour des raisons financières restent importants, en particulier dans le groupe aux revenus les plus faibles.
  • De nombreux aspects de la qualité des soins sont plutôt bons, par exemple l’efficacité des soins. Cependant, la pertinence des soins (par exemple, la prescription d’antibiotiques ou les examens d’imagerie médicale) devrait être améliorée. 
  • Les soins préventifs ne répondent pas toujours aux objectifs de couverture internationale (dépistage du cancer, vaccination) chez les personnes âgées et, dans certains cas, chez les enfants.
  • Plusieurs indicateurs de mode de vie montrent des résultats médiocres, invitant à des interventions de promotion de la santé. Le rapport mentionne par exemple la stagnation de l’obésité chez les adultes, la prévalence encore élevée des fumeurs quotidiens, le faible taux d’activité physique et la consommation d’alcool à risque (consommation excessive d’alcool) chez les jeunes hommes.
  • Certains indicateurs de santé mentale et de soins de santé mentale sont alarmants. Les taux de suicide restent élevés, les taux d’hospitalisation dans les services psychiatriques continuent d’augmenter, de même que l’utilisation d’antidépresseurs. Les temps d’attente pour un premier contact avec les centres de santé mentale sont longs, ce qui remet en question l’accessibilité de ces services.

Sciensano recueille des données relatives aux soins de santé auprès de la population en général et des prestataires de soins de santé. Sciensano est l’un des principaux partenaires de l’évaluation de la performance du système de santé belge, coordonnée par le Centre fédéral belge d’expertise des soins de santé (KCE). 

QR code

QR code for this page URL

Contacts

Publications peer-reviewed

There are currently no scientific publication associated to this health topic

Autres publications

There are currently no publications associated to this health topic

Projects

There are currently no projects associated to this health topic

Evénements

There are currently no events associated to this health topic

Autres sources d’information

There are currently no external links associated to this health topic

Dans les médias

There are currently no media associated to this health topic