Le printemps annonce le début de la saison pollinique du bouleau

Publié le : 
Lundi, 29 mars 2021
Last updated on 29-3-2021 by Lieke Vervoort

Le réseau national de surveillance aérobiologique AirAllergy de l’institut Sciensano surveille la présence de pollens en Belgique. Suite à la saison des pollens d’aulne et de noisetier, ce sont les concentrations en pollen de bouleau dans l’air qui augmentent désormais. Les personnes sensibilisées au pollen de ces arbres risquent de développer des symptômes allergiques.

Augmentation des concentrations en pollen dans l’air

La saison pollinique du bouleau a démarré le mercredi 24 mars. L’intensité de cette saison est difficilement prévisible car les concentrations dépendent fortement de la production de pollen très variable de ces arbres. De plus, il faut tenir compte des conditions météorologiques lors du développement des fleurs et lors de la diffusion du pollen dans l’air. Le temps chaud avec beaucoup de vent favorise la propagation du pollen dans l’air.

A Bruxelles, les concentrations de ce pollen allergisant augmentent, avec 53, 3 et 26 grains de pollen de bouleau par mètre cube d’air respectivement mesurés vendredi 26, samedi 27 et dimanche 28 mars 2021. Les prévisions météorologiques annoncent des conditions optimales à la dispersion du pollen dans l’air, ce qui devrait entraîner des taux relativement élevés. Le risque d’allergie augmentera en conséquence. Au-delà du seuil critique de 80 grains de pollen de bouleau par mètre cube d’air, la majorité des personnes allergiques risquent de ressentir des symptômes”, explique Lucie Hoebeke, collaboratrice scientifique du service Mycologie et Aérobiologie à Sciensano.

Quels sont les symptômes liés à l’allergie au pollen ?

Au moins 1 personne sur 10 en Belgique est estimée ressentir des symptômes allergiques lorsqu’elle est exposée à des grandes quantités de pollen de bouleau. L’allergie au pollen est une maladie chronique saisonnière dont la rhinite (inflammation de la muqueuse nasale) est la forme la plus courante et l’asthme la forme la plus grave. L’allergie au pollen peut également se manifester par des allergies alimentaires, causées par un phénomène d’allergie croisée. Près de la moitié des patients sensibilisés au pollen de la famille du bouleau (les bétulacées) développent des symptômes oraux en cas de consommation de fruits comme la cerise, la pomme, la pêche, le kiwi ainsi que la plupart des fruits à coque tels que la noisette, la pistache ou l’amande.

Comment distinguer l’allergie d’une autre maladie comme la grippe ou le COVID-19 ?

Les symptômes d’une allergie se confondent facilement avec ceux du COVID-19 ou du rhume. Le phénomène peut également être complexe en cas de réactions allergiques croisées. 

  • Une allergie ne provoque ni fièvre, ni douleurs musculaires. Cependant, vous pouvez avoir le nez qui coule, de la toux, des difficultés respiratoires et de la fatigue.
  • Les symptômes d’allergie apparaissent tant qu’il y a exposition à des allergènes. En cas de grippe ou de rhume, les symptômes sont plus courts
  • Il n’y a pas de période d’incubation pour les allergies. Elles apparaissent dès que l’organisme est exposé à certaines quantités d’allergènes

En cas de doute prenez directement contact avec votre médecin traitant.


Que faire en cas de symptômes et comment limiter les désagréments ?

En cette période, les patients allergiques doivent suivre leur traitement de fond tel que recommandé par leur allergologue, et pour les asthmatiques ne surtout pas l’interrompre au risque de les fragiliser face aux infections respiratoires.

Nous recommandons de poursuivre les dernières directives gouvernementales relatives au COVID-19. En outre, nous recommandons ce qui suit :

  • Suivez les recommandations et les traitements prescrits par votre médecin
  • Nettoyez votre nez avec de l’eau physiologique
  • Portez des lunettes (de soleil) pour limiter les réactions de contact
  • Lavez-vous et lavez vos cheveux régulièrement
  • Portez un masque afin de limiter les contacts avec le pollen 
  • Utilisez des mouchoirs en papier et jetez-les après chaque utilisation
  • Ne séchez pas votre linge à l’extérieur
  • Lavez régulièrement votre literie 
  • Evitez les activités physiques intenses
  • Si vous vous déplacez en véhicule, gardez les fenêtres fermées
  • Evitez d’ajouter des facteurs irritants ou allergisants dans votre environnement intérieur (tabac, parfums d’intérieur, bougies, encens, produits d’entretien ou de bricolage, etc.)
  • Consultez régulièrement le site internet www.airallergy.be, l’application mobile AirAllergy (Android et iOS) et le compte Twitter @AirAllergy pour rester informé de l’évolution de la saison pollinique en Belgique

Le réseau belge de surveillance des pollens et des spores fongiques est coordonné par l’équipe Mycologie et aérobiologie de Sciensano. En fournissant quotidiennement des informations fiables sur la présence des allergènes dans l’air, ce réseau aide les médecins généralistes, les spécialistes et la population à prévenir et traiter les allergies en indiquant les périodes et régions à haut risque.

Plus d’infos sur www.airallergy.be, Twitter @AirAllergy et l’application mobile AirAllergy (Android et iOS).

Sujets santé: 

QR code

QR code for this page URL