Allergie au pollen

L’intensité de la réaction allergique au pollen varie d’une personne à l’autre, puisqu’elle dépend :

  • du système immunitaire de la personne sensibilisée qui réagit plus ou moins fort à l’allergène
  • du type de pollen auquel on est allergique
  • de l’intensité de la saison pollinique.

Rhinite allergique saisonnière ou rhume des foins ?

La rhinite allergique saisonnière est une allergie au pollen des plantes (arbres, graminées et autres herbacées).

Le rhume des foins est une allergie spécifique au pollen des graminées. Les graminées forment une famille de plantes qui comprend dans nos régions une centaine d’espèces dont les périodes de floraison se succèdent de mai à août.

Les spores fongiques des moisissures qui se développent sur les plantes peuvent aussi déclencher des rhinites allergiques saisonnières.

LE SAVIEZ-VOUS ? Les substances capables de provoquer des réactions allergiques sont appelées « allergènes ». Mais un allergène ne déclenche pas systématiquement une allergie chez tout le monde. Pour que l’allergie se déclenche, deux conditions sont nécessaires : être sensibilisé à un allergène, puis être à nouveau exposé à ce même allergène.

Qu’est-ce qu’une réaction allergique ?

L’allergie est une hypersensibilité du système immunitaire

L’organisme réagit de manière excessive à une substance qu’il considère à tort comme nocive : un allergène.

Le pollen des plantes, certains aliments et cosmétiques, les acariens et les poils d’animaux sont des allergènes potentiels et normalement inoffensifs.

Lorsque l’allergène entre en contact avec la personne allergique, le système immunitaire libère de l’histamine et d’autres substances inflammatoires qui déclenchent des réactions allergiques.

Différents types de réactions allergiques

Il existe de nombreux types d’allergies dont les réactions varient selon le type d’allergène et selon la nature de la réaction du système immunitaire de la personne allergique :

  • éruptions cutanées (allergies à certains aliments, au soleil, aux piqûres d’insectes, aux médicaments, au parfum, aux cosmétiques, etc.)
  • vomissements et diarrhée (intolérance alimentaire)
  • nez qui coule, yeux qui piquent et pleurent (allergie au pollen, aux poils d’animaux et aux acariens).

Allergies croisées

La plupart des personnes allergiques au pollen ne réagissent pas seulement à un seul type de pollen mais aussi au pollen d’espèces semblables.

Les pollens des arbres de la famille des bétulacées (bouleau, noisetier, aulne et charme) et ceux de la famille des fagacées (chêne, hêtre et châtaignier) contiennent des allergènes fort similaires.

Des réactions croisées peuvent également se produire entre pollen et aliments : les personnes allergiques au pollen de bouleau peuvent manifester des symptômes allergiques (démangeaisons, gonflement des lèvres) en mangeant certains fruits crus appartenant à la famille des rosacées, comme les pommes, les poires, les cerises, les amandes, les abricots, mais également en mangeant des noisettes et des kiwis.

Le réseau de surveillance aérobiologique belge « Airallergy » informe rapidement les médecins généralistes, les spécialistes, les firmes pharmaceutiques et la population de la présence d’allergènes dans l’air.

QR code

QR code for this page URL

Contacts

Autres publications

There are currently no publications associated to this health topic

Projects

There are currently no projects associated to this health topic

Evénements

There are currently no events associated to this health topic

Autres sources d’information

There are currently no external links associated to this health topic

Analysis upon request

There are currently no analysis associated to this health topic