Causes

L’intensité de la réaction allergique au pollen varie d’une personne à l’autre selon :

  • le système immunitaire de la personne sensibilisée qui réagit plus ou moins fort à l’allergène
  • le type de pollen auquel on est allergique
  • l’intensité de la saison pollinique.

Comment se déclenche une réaction allergique au pollen ?

La floraison des plantes à pollen allergisant (arbres, graminées et autres herbacées) entre janvier et septembre libèrent des grains de pollen dans l’atmosphère qui peuvent irriter les voies respiratoires (nez, gorge, bronches) et les yeux.

L’allergie se déclenche quand :

  • le pollen présent dans l’air entre en contact avec des voies respiratoires et les yeux
  • au contact du pollen, le système immunitaire d’une personne sensibilisée peut réagir de manière excessive et libérer de l’histamine
  • l’inflammation entraîne la dilatation des vaisseaux sanguins et l’augmentation des sécrétions : le nez coule, les yeux pleurent et piquent.

LE SAVIEZ-VOUS ? Les nombreuses aigrettes transportées par le vent ne sont pas du pollen, mais bien les poils que portent les graines ou les fruits de plantes telles que le peuplier, le saule, le pissenlit, etc. Ces aigrettes ne sont pas allergisantes !

Quels sont les pollens allergisants ?

L’air que nous respirons en Belgique transporte les pollens de plus de 40 espèces de plantes différentes.

Heureusement, toutes ces espèces ne sont pas allergisantes.

Pour qu’un pollen soit allergisant :

  • il doit contenir des substances allergisantes
  • il doit être léger et de petite taille
  • il doit être présent dans l’air en masse.

Le bouleau, les graminées et l’armoise sont les principales plantes à pollen allergisant en Belgique.

Quand les différents pollens sont-ils libérés?

Le début, la durée et l’intensité de la saison pollinique varient chaque année et dépend des conditions météorologiques et des cycles physiologiques des plantes.

Elle débute généralement en janvier avec le noisetier pour s’achever vers septembre avec l’armoise, avec une intensité et un rythme variables.

On distingue deux 2 périodes dans la saison pollinique :

  • de janvier à avril : les arbres
  • de mai à septembre : les plantes herbacées (graminées, plantain, oseille, armoise etc.).

Sur conseil de votre médecin, vous pourrez établir un schéma de traitement, afin de vous protéger pendant les périodes les plus critiques.

Ce qui favorise la concentration de pollen dans l’air

Les conditions météorologiques influent sur la présence de pollen dans l’air :

  • un printemps précoce, favorise l’apparition précoce du pollen
  • un hiver rigoureux, retardera l’apparition du pollen
  • par temps sec, favorise la dispersion du pollen par le vent
  • par temps pluvieux, le pollen est rabattu au sol.

Lorsque les conditions météorologiques sont favorables, on peut dénombrer plusieurs milliers de grains de pollen par m³ d’air.

Le réseau de surveillance aérobiologique belge « Airallergy » informe rapidement les médecins généralistes, les spécialistes, les firmes pharmaceutiques et la population de la présence d’allergènes dans l’air.

Evénements

There are currently no events associated to this health topic

QR code

QR code for this page URL