Populations à risque

L’intensité de la réaction allergique au pollen varie d’une personne à l’autre selon :

  • le système immunitaire de la personne sensibilisée qui réagit plus ou moins fort à l’allergène
  • le type de pollen auquel on est allergique
  • l’intensité de la saison pollinique.

Qui est concerné par les allergies au pollen ?

L’allergie au pollen et les allergies en général, ont une composante héréditaire.

Les enfants de parents allergiques courent plus de risques de l’être aussi : ils héritent d’une « prédisposition allergique », c’est-à-dire d’une capacité à être sensible à certains allergènes.

Cette sensibilité peut s’exprimer plus ou moins intensément au cours de l’existence. C’est pourquoi l’allergie au pollen peut se déclencher à tout âge et peut même évoluer tout au long de l’existence.

Les allergies se calment généralement avec l’âge : comme le système immunitaire des personnes âgées est moins performant, il va moins réagir aux allergènes.

S’il n’y a pas véritablement de populations à risque, certains facteurs de risque environnementaux (climat, tabagisme etc.) peuvent favoriser la survenue d’allergies au pollen.

 

Le réseau de surveillance aérobiologique belge « Airallergy » informe rapidement les médecins généralistes, les spécialistes, les firmes pharmaceutiques et la population de la présence d’allergènes dans l’air.

QR code

QR code for this page URL