Mesures synthétiques de la santé publique

Les mesures synthétiques de la santé publique associent des informations sur différents aspects de la santé, notamment la mortalité, mais également l’état de santé, la morbidité, l’état fonctionnel (la capacité d’une personne à effectuer les activités quotidiennes normales pour répondre aux besoins essentiels, remplir les rôles courants ainsi que maintenir la santé et le bien-être) ou la qualité de vie. Les mesures synthétiques de la santé publique combinent ces aspects en un seul chiffre. Les exemples clés sont les années de vie en bonne santé (HLY), les années de vie ajustées en fonction de la qualité (QALY) et les années de vie corrigées sur l’incapacité (DALY).

L’état de santé d’une population peut être décrit par divers indicateurs. Les indicateurs typiques de l’état de santé de la population sont l’espérance de vie, les taux de mortalité par cause, le nombre de cas nouveaux et existants de maladies spécifiques (incidence et prévalence) et l’autoévaluation de la santé. Chacun de ces indicateurs met en évidence une seule facette de la santé, à savoir la mortalité, la morbidité ou l’impact des maladies sur la qualité de vie des patients. Une vision globale de l’état de santé de la population requiert donc la combinaison de ces valeurs. Par conséquent, il y a eu un intérêt nettement accru pour le développement, le calcul et l’utilisation de mesures synthétiques de la santé publique (SMPH)

Les SMPH peuvent être divisés en deux grandes familles, à savoir les « espérances de santé » et les « écarts de santé ». Les indicateurs de chaque famille établissent la morbidité, la qualité de vie et la mortalité dans le temps et combinent ces aspects en un indicateur spécifique (par exemple, années de vie en bonne santé, HLY). Le résultat est renvoyé sous la forme d’un chiffre unique :

  • Les espérances de santé, telles que les années de vie en bonne santé (HLY) et les années de vie ajustées en fonction de la qualité (QALY) représentent respectivement le nombre d’années de vie en bonne santé ou vécues sans maladie ni handicap spécifique. Dans le calcul de ces indicateurs, les années vécues en pleine santé « valent » plus que les années vécues autrement qu’en pleine santé. 
  • Les mesures de l’écart de santé, telles que les années de vie corrigées sur l’incapacité (DALY), quantifient la différence entre la santé réelle d’une population et certaines normes ou certains objectifs déclarés en matière de santé de la population. Elles représentent donc le nombre d’années de vie en bonne santé perdues en raison d’une mauvaise santé et d’une mortalité prématurée.
     

Sciensano utilise des mesures synthétiques de la santé publique pour évaluer et surveiller l’état de santé et les inégalités de santé en Belgique.

QR code

QR code for this page URL

Contacts

Autres publications

There are currently no publications associated to this health topic

Projects

There are currently no projects associated to this health topic

Evénements

There are currently no events associated to this health topic

Autres sources d’information

There are currently no external links associated to this health topic

Dans les médias

There are currently no media associated to this health topic