Sciensano & VIH et sida

Last updated on 30-4-2019 by Admin Drupal

La prévention contre le sida évolue. En plus du préservatif et du dépistage, le traitement est devenu un outil de prévention à part entière. Aujourd’hui les traitements permettent aux personnes vivant avec le VIH de vivre plus longtemps en bonne santé et bloquent la transmission du VIH.

Que fait Sciensano ?

Sciensano est chargé de la surveillance du VIH et du sida en Belgique depuis 1985. Cette surveillance est importante car elle permet d’évaluer le nombre de personnes infectées par le VIH et la proportion d’entre elles qui sont atteintes du sida. Elle repose sur :

  • les diagnostics du VIH
  • la cohorte VIH belge.

Les données cliniques, biologiques et thérapeutiques collectées contribuent à une meilleure compréhension de l’évolution de l’infection par le VIH et des facteurs associés, au suivi de la morbidité et de la mortalité liées au VIH et à l’estimation d’indicateurs épidémiologiques sur la prise en charge des personnes vivant avec le VIH

Ces données sont ensuite envoyées à Sciensano qui les analyse et rédige un rapport annuel (voyez en bas de cette page) qui fait état de la situation du VIH et du sida en Belgique de l’année précédente. Ce bilan épidémiologique permet ensuite aux autorités d’en tirer les conclusions et de réévaluer la politique en matière de VIH/sida.

Diagnostics du VIH 

Les données concernant la situation du sida et des diagnostics du VIH en Belgique proviennent de deux sources : 

  • l’enregistrement et la notification des malades sida par les cliniciens 
  • l’enregistrement des diagnostics de séropositivité VIH par les laboratoires de référence qui réalisent les tests de confirmation. 

Il s’agit en fait des mêmes patients, mais pris en compte à des phases différentes de la maladie. Les malades du sida sont tous séropositifs pour le VIH, mais la plupart des personnes séropositives n’ont pas atteint le stade du sida.

Il existe en Belgique 7 Laboratoires de Référence Sida reconnus par le Service Public Fédéral santé publique, sécurité de la chaîne alimentaire et environnement. Leur mission consiste entre autres à :

  • réaliser les tests de confirmation sur les sérums trouvés positifs lors d’un test de dépistage
  • mesurer la charge virale des personnes vivant avec le VIH en suivi médical
  • récolter des données de type épidémiologique (âge, sexe, nationnaluté, comportements, etc).

Comme dans d’autres pays européens, la surveillance du VIH en Belgique repose sur le suivi des diagnostics de l’infection par le VIH. Cette surveillance comporte une limite : elle ne représente pas l’incidence réelle de l’infection par le VIH. Les nouveaux diagnostics de VIH enregistrés incluent des patients infectés récemment comme des patients infectés depuis plusieurs années, mais les patients qui ignorent leur infection ne sont pas inclus.

En effet, après infection par le VIH, plusieurs années s’écoulent avant l’apparition de symptômes. La précocité du diagnostic est influencée par des facteurs tels la vitesse de progression de la maladie, la disponibilité de services de dépistage du VIH ainsi que la fréquence de dépistage.

L’estimation de l’incidence du VIH et du nombre de personnes vivant avec le VIH est importante pour une meilleure compréhension de l’épidémie du VIH en Belgique. 

Cohorte VIH : données des patients infectés par le VIH en suivi médical

À la suite de l’introduction des traitements antirétroviraux en 1996, l’espérance de vie des personnes vivants avec le VIH s’est considérablement améliorée et la population des personnes vivants avec VIH suivis médicalement s’est accrue plus rapidement.

Afin de pouvoir décrire et étudier cet aspect cette évolution épidémiologique, des données relatives à la population suivie médicalement sont récoltées :

  • par les laboratoires de référence  Sida qui mesurent régulièrement la charge virale des personnes vivants avec le VIH en suivi médical
  • par les centres de référence sida qui enregistrent les données de traitement et l’évolution immunologique de plus de 75 % des patients vivant avec le VIH en suivi médical.

Ces deux sources de données permettent d’obtenir une image complète de la population infectée par le VIH en suivi en Belgique. 

 

 

QR code

QR code for this page URL

Contacts

Projects

There are currently no projects associated to this health topic

Evénements

There are currently no events associated to this health topic

Autres sources d’information

There are currently no external links associated to this health topic