Surveillance des maladies infectieuses chez les enfants | PediSurv

Last updated on 12-2-2020 by Tine Grammens

PediSurv | le réseau de surveillance des maladies infectieuses chez les enfants

Le réseau est composé de pédiatres répartis sur l’ensemble du territoire belge et de médecins généralistes à Bruxelles, qui transmettent chaque mois des données sur 6 maladies (rougeole, oreillons, rubéole, paralysie flasque aiguë (polio), syndrome hémolytique et urémique (SHU) et infections invasives à pneumocoques). Cela permet à Sciensano de, notamment, décrire les tendances épidémiologiques de  ces maladies pédiatriques graves et/ou rares. Grâce à ces données issues de la pratique médicale, le réseau Pedisurv soutient les décideurs politiques dans le choix des priorités en matière de politique de santé.

Plus d’info sur le réseau

Publications

Inscription

Vous souhaitez participer à la surveillance pédiatrique « PediSurv » ?
Inscrivez-vous et recevez dans la semaine vos données personnelles de connexion et d’autres instructions.

Enregistrement de données (accès limité aux cliniciens* de PediSurv)

(*) ! Pour les cliniciens travaillant dans le milieu hospitalier, l’enregistrement des données se fait directement par le système Healthdata (HD4DP) de l’hôpital.

Enregistrez vos données mensuelles pour les 6 maladies chez les enfants (< 15 ans) auprès du réseau «Pedisurv» :

Enregistrez 1 ou plusieurs cas ou  Enregistrez 0 cas (zéro-cas) 

Complétez ou consultez vos enregistrements antérieurs :

Complétez un ancien questionnaire

Consultez tous vos enregistrements 

Si vous n’êtes pas encore membre de Pedisurv, vous pouvez le devenir sous la rubrique ‹Inscription› et recevoir vos données de connexion.

Problèmes avec l’enregistrement ?

Coordinateur du réseausi vous rencontrez des problèmes avec l’enregistrement en ligne ou si vous avez d’autres questions.

Définitions de cas

Vérifiez si votre patient correspond aux critères de rapportage pour l’une de ces 6 maladies.

Infection invasive à pneumocoques

  • Enfant de 0 à 15 ans
  • Isolement par culture ou détection de l’acide nucléique de S. pneumoniae provenant d’un site normalement stérile tel que le sang ou le liquide céphalo-rachidien, pleural, péritonéal, péricardique ou articulaire.

→ Pour rappel: n’oubliez pas d’enregistrer aussi les données de vaccination.

Rougeole

Tableau clinique avec les 3 critères suivants:

  • éruption cutanée généralisée (> 3 jours)
  • température > 38,0°C
  • 1 ou plusieurs des symptômes suivants : toux, rhinite, taches de Koplik, conjonctivite.

Vous pouvez demander un test salivaire gratuit pour la confirmation du diagnostic jusqu’à 4 semaines après l’apparition de l’exanthème. Demandez ce matériel auprès des services de lutte contre les maladies infectieuses (Wallonie, Bruxelles) ou auprès du   Veronik Hutse Centre National de Référence pour la rougeole, la rubéole et les oreillons.

Oreillons

Tableau clinique correspondant à l’apparition brutale d’une tuméfaction unilatérale ou bilatérale, douloureuse, spontanément résolutive, de la glande parotide ou d’une autre glande salivaire, durée > 2 jours et sans autre cause apparente.

Syndrome hémolytique et urémique (HUS)

Début brutal d’une anémie hémolytique avec insuffisance rénale et  thrombocytopénie

  • Anémie hémolytique: hémoglobine < 10 g/dL et/ou fragmentocytes (schizocytes) > 2% (ou ≥ ++)
  • Insuffisance rénale: créatinémie élevée et/ou hématurie > 20.000/ml (ou ≥ ++) et/ou protéinurie > 1.0 g/L (ou ≥ ++)
  • Thrombocytopénie: < 160 000 thrombocytes/mm³ (= /µL)

Paralysie flasque aiguë (PFA) - Polio

Tableau clinique aigu correspondant à une parésie ou paralysie flasque avec diminution du tonus sans cause apparente (telle qu’un trauma), chez un enfant de moins de 15 ans.

  • Veuillez prélever 2 échantillons de selles pour tous les enfants de moins de 15 ans ayant une paralysie flasque aiguë, de façon à exclure une infection par un entérovirus/poliovirus. 

Causes possibles de PFA:

  • Poliomyélite antérieure aiguë causée par un poliovirus ou un autre virus neurotrope (coxsachie, echovirus,…)
  • Myélopathie aiguë : myélopathie transverse idiopathique aiguë, abcès paraspinal, tumeur ou hématome
  • Neuropathie périphérique
    • Syndrome de Guillain-Barré
    • Neuropathie démyélinisante aiguë 
    • Neuropathie axonale aiguë 
    • Post vaccin anti-rage
    • Neuropathie par maladie infectieuse (ex.: diphtérie, maladie de Lyme, …) ou intoxication par métaux lourds ou toxines 
  • Maladies systémiques : porphyrie intermittente aiguë
  • Trouble de la transmission neuromusculaire : myasthénie grave, botulisme
  • Maladies musculaires : myopathie inflammatoire idiopathique (polymyosite), trichinose, paralysie par hypokaliémie et hyperkaliémie

Rubéole congénitale

Critères cliniques : un enfant de moins de 1 an ou mort-né avec au moins 2 conditions listées dans (A) ou une condition de (A) et 1 condition de (B) :

Catégorie (A)   

  • Cataracte
  • Glaucome congénital     
  • Malformation cardiaque congénitale
  • Surdité  
  • Rétinopathie pigmentaire

Catégorie (B)

  • Purpura
  • Splénomégalie
  • Microcéphalie
  • Retard de développement
  • Méningo-encéphalite
  • Raréfaction osseuse radiologique
  • Ictère débutant dans les 24h après la naissance

Critères de laboratoire : un enfant de moins de 1 an ou mort-né avec au moins un des 4 résultats suivants:

  • IgM positif pour la rubéole
  • Détection d’acide nucléique pour la rubéole
  • Isolement du virus de la rubéole d’un échantillon clinique
  • Persistance des IgG rubéole entre 6 à 12 mois d’âge

Critère épidémiologique : un enfant de moins de 1 an ou mort-né né d’une femme ayant eu une infection à rubéole confirmée par test de laboratoire pendant la grossesse.

Collaboration avec les partenaires

Le réseau PediSurv collabore avec les partenaires suivants:

Publications

Rapports annuels :

Articles :

QR code

QR code for this page URL