Clarification des risques potentiels associés aux masques AVROX

L’une des tâches de Sciensano est d‹identifier les risques potentiels (pas encore prouvés) pour la santé dans les meilleurs délais et d’en informer les autorités compétentes. Dans ce contexte, l’institut a lancé de sa propre initiative un projet (AgMask). Vous trouverez plus d’informations concernant ce projet sur la page web qui y est dédiée.

La saison pollinique 2021 a démarré avec la floraison des aulnes et des noisetiers

Le réseau national de surveillance aérobiologique AirAllergy de l’institut Sciensano annonce le début de la saison des pollens 2021. Les premiers pollens de l’année étant émis par l’aulne et le noisetier. Les taux de pollen sont susceptibles d’augmenter selon l’évolution des conditions météorologiques. Les personnes sensibilisées au pollen de ces arbres risquent de développer des symptômes allergiques.

Hospitalisations COVID-19 : mise à jour du nombre de nouvelles hospitalisations et sorties

Dans certains hôpitaux, l’incidence (nouvelles hospitalisations et sorties) ne correspondait pas à ce qui était attendu sur base de la prévalence d’un jour à l’autre. Une investigation rétrospective des données rapportées par les hôpitaux a permis d’identifier une différence de rapportage ou un manquement de rapportage par certains hôpitaux, entrainant une sous-estimation du nombre de nouvelles hospitalisations et sorties de patients COVID-19.

Pas d'épidémie de grippe sur notre territoire

Sciensano coordonne le réseau de médecins, laboratoires et hôpitaux vigie, qui nous informent continuellement sur le nombre de consultations chez le médecin généraliste en raison de syndrome grippal ILI (influenza-like-illness) (fièvre, toux, douleurs musculaires, fatigue, etc.). Nous collectons ces données toute l’année, ce qui permet à Sciensano de suivre l’intensité et la sévérité de l’activité grippale dans la population semaine après semaine. Le Laboratoire National de Référence Influenza, que Sciensano coordonne, s’occupe du suivi virologique des virus grippaux  en circulation.

Le nombre de consultations chez le médecin généraliste en raison de symptômes grippaux est, depuis l’été, plus élevé que les années précédentes, en raison du COVID-19. Les symptômes de la grippe et du COVID-19 sont fort similaires et il est fortement conseillé aux patients de prendre contact avec leur médecin en cas de symptômes grippaux, ce qui explique cette augmentation. Malgré   la quantité d’échantillons analysés,  le nombre d’échantillons positifs pour  la grippe  est beaucoup plus faible que les hivers précédents. 

La crise COVID-19 a un grand impact pour les professionnels de soin et d'aide sur le plan personnel, professionnel et physique

Du 8 au 15 décembre 2020, 3 140 professionnels de soin et d’aide et aidants proches ont participé à l’enquête ‘POWER TO CARE’ de Sciensano et la KU Leuven. L’enquête sondait le bien-être et le besoin de soutien de ce groupe qui, en raison de la crise du COVID-19, se trouve confronté à une pression grandissante. L’enquête a fait apparaître que la crise du COVID-19 a eu un impact considérable au niveau personnel, professionnel mais aussi physique pour les professionnels de soin et d’aide et les aidants proches. 

Enquête de santé COVID-19 | 60 % de la population veut se faire vacciner, principalement pour retrouver une vie normale

Sciensano publie les résultats de la 5e Enquête de santé COVID-19, qui a eu lieu entre le 3 et le 11 décembre 2020. Près de 30 000 participants ont partagé leurs avis et ressentis, afin d’aider les scientifiques et décideurs politiques à appréhender les conséquences de cette pandémie. Outre le suivi de la santé mentale et sociale, des charges financières en termes de soins, de l’adhésion aux mesures et de la confiance en les autorités, la 5e Enquête de santé s’attarde cette fois sur la vaccination.

L'influence des aspects organisationnels sur l'évolution des patients COVID-19 admis en unité de soins intensifs en Belgique

Depuis le début de la pandémie COVID-19, Sciensano collecte des données sur les patients COVID-19 admis dans la majorité des hôpitaux belges afin d’étudier l’évolution de ces patients et d’identifier les facteurs de risque de maladie grave ou de décès. En outre, Sciensano recueille quotidiennement des chiffres sur le nombre de patients COVID-19 dans les hôpitaux belges, qui sont utilisés pour surveiller l’occupation des lits au fil du temps. Plus d’informations sur la manière dont Sciensano rassemble ces données dans cet article. Sur base de ces informations, Sciensano a évalué l’influence des aspects organisationnels sur l’évolution des patients COVID-19 admis en unité de soins intensifs en Belgique.

QR code

QR code for this page URL