Projet | Les micro et nanoparticules de plastique présentes dans notre environnement affectent-elles notre santé ?

Les micro et nanoplastiques (MNP) se trouventont partout dans l’environnement et font partie de notre vie quotidienne. Ils sont présents dans les aliments que nous mangeons, l’eau que nous buvons et l’air que nous respirons, et pourtant nous ne savons pas à quel point ils sont dangereux pour la santé humaine. Pour le savoir, le projet européen Horizon 2020 Imptox a été lancé le 1er avril 2021 : Une plateforme analytique innovante pour étudier l’effet et la toxicité des micro- et nanoplastiques (MNP) combinés à des contaminants environnementaux sur le risque de maladies allergiques dans des études précliniques et cliniques. Sciensano et 11 autres partenaires de 8 pays européens différents travaillent ensemble pour étudier le rôle complexe des micro- et nanoplastiques en combinaison avec des contaminants environnementaux sur la sécurité alimentaire et la santé humaine, en se concentrant sur l’allergie et l’asthme.

1 an de crise COVID: le stress chronique continue de menacer les professionnels de l’aide et des soins

Après un an de crise COVID, les professionnels de l’aide et des soins ressentent toujours, dans une grande à très grande mesure, des symptômes de stress chronique. Ce stress persistant a un impact négatif sur leur bien-être et pourrait avoir un impact négatif sur les soins apportés. 19% des participants envisagent de cesser d’exercer leur métier. Le besoin de support s’avère également élevé. C’est ce qui ressort de la deuxième enquête nationale ‘POWER TO CARE’ de Sciensano et de la KU Leuven, à laquelle ont participé 2.530 professionnels du secteur des soins de santé ainsi que des aidants proches.

Rapport thématique | Surveillance de la vaccination COVID-19 dans les maisons de repos et les maisons de repos en de soins en Belgique

Un nouveau rapport sur la surveillance de la vaccination COVID-19 dans les maisons de repos et les maisons de repos en Belgique est disponible en ligne.

Les résidents et le personnel des maisons de repos et maisons de repos et de soins (MR/MRS) constituent le premier groupe prioritaire de la stratégie Belge de vaccination contre la COVID-19. La campagne de vaccination de ce groupe s’est déroulée du 28 décembre 2020 au 24 mars 2021.

6e Enquête de santé COVID-19 | Près d'une personne sur 3 ressent un sentiment de solitude important

Une grande insatisfaction à l’égard de la vie sociale et une souffrance mentale toujours bien présente, c’est ce qui ressort de la 6e enquête de santé COVID-19 de Sciensano. Alors que la pandémie joue les prolongations, il devient difficile pour beaucoup de respecter les mesures visant à endiguer la propagation du virus, en particulier les règles qui limitent à un seul contact rapproché et qui préconisent la distanciation sociale. La moitié des personnes qui dérogent à certaines mesures en vigueur trouvent que celles-ci sont trop strictes.

Webinar | Leptospirose et autres fièvres hémorragiques transmises par les rongeurs

Description

La leptospirose est une maladie bactérienne qui affecte à la fois les humains et les animaux. Elle présente une grande variété de symptômes allant de légers à graves et parfois mortels. Cette maladie zoonotique (transmise des animaux aux humains) est présente dans le monde entier et constitue un problème pour la santé humaine et animale.

Prix

Contact

Personne de contact: 
Catherine Vandenberghe

Le printemps annonce le début de la saison pollinique du bouleau

Le réseau national de surveillance aérobiologique AirAllergy de l’institut Sciensano surveille la présence de pollens en Belgique. Suite à la saison des pollens d’aulne et de noisetier, ce sont les concentrations en pollen de bouleau dans l’air qui augmentent désormais. Les personnes sensibilisées au pollen de ces arbres risquent de développer des symptômes allergiques.

Le pourcentage d'élèves et d'employés scolaires ayant des anticorps contre le SARS-CoV-2 est comparable au pourcentage dans la population générale

Au cours de la période de décembre 2020 à janvier 2021 inclus, 12,4 % des élèves et 14,8 % du personnel scolaire de l’enseignement primaire et du premier degré de l’enseignement secondaire en Belgique avaient développé des anticorps contre le coronavirus. Ces résultats sont comparables à ceux de la population générale. C’est ce qui ressort d’une étude réalisée par Sciensano en collaboration avec la KU Leuven. Cette étude s’étend jusqu’à la fin de l’année scolaire et suit l’évolution du nombre d’anticorps contre le SARS-CoV-2 chez les élèves et le personnel scolaire. 

Redémarrage de l’enregistrement des données le weekend à partir du 27/3

En raison de la situation épidémiologique actuelle, le comité « Hospital & Transport Surge Capacity » a demandé aux hôpitaux d’enregistrer à nouveau quotidiennement leurs données auprès de Sciensano, y compris le week-end. Tous les chiffres COVID-19 seront à nouveau mis à jour quotidiennement dans le dashboard intéractif Epistat, dans l’open data et un bulletin journalier apparaîtra chaque jour.

Le pourcentage de professionnels de la santé présentant des anticorps atteint 64 %

Sciensano et l’Institut de Médecine Tropicale (ITG) suivent l’évolution de la présence d’anticorps contre le coronavirus chez les professionnels de la santé dans les hôpitaux. Le nombre de professionnels de la santé présentant des anticorps a évolué entre la fin janvier et la fin février 2021 de 24.1 % à 63.7 %. Cette augmentation est principalement due à la campagne de vaccination du personnel de santé dans les hôpitaux mis en place depuis le 18 janvier. 

QR code

QR code for this page URL