Mise en œuvre et validation d'une méthodologie analytique pour évaluer la nanofraction dans les additifs alimentaires E171, E174 et E175 avec analyse de l'exposition dans le cadre de l'évaluation des risques [Nanofood@]

Last updated on 16-3-2020 by Jill Alexandre

Chercheurs de projet de Sciensano

En bref

Ce projet vise à mettre au point une méthodologie pour le dépistage, la détection et la caractérisation physico-chimique des nanoparticules dans les additifs alimentaires. La méthodologie sera développée et validée sur les additifs alimentaires comme le dioxyde de titane (E171), l’argent (E174) et l’or (E175), à l’état pur et dans les produits alimentaires.

Dans le cadre du projet NanoAg@ et EFSA nano, ces méthodes sont appliquées pour analyser l’exposition à ces nanomatériaux dans le cadre de l’évaluation des risques.

La nanotechnologie est l’une des technologies qui connaît la croissance la plus rapide de ce siècle. Elle possède plusieurs applications industrielles qui ont un impact sur de nombreux aspects de notre vie quotidienne. Par exemple, les nanomatériaux sont utilisés dans les produits cosmétiques et les produits de soin de la peau, dans les matériaux en contact avec les aliments ou dans des dispositifs spécifiques pour administrer des médicaments dans le corps. Même si le niveau actuel d’applications dans le secteur alimentaire en Europe se trouve à un stade élémentaire, il est fort probable qu’un plus grand nombre de ces produits soient disponibles au sein de l’UE au cours des prochaines années. Pour évaluer et contrôler la consommation des nanomatériaux, les agences gouvernementales (Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) , CE , Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), Service public fédéral (SPF) Santé publique, Sécurité de la chaîne alimentaire et Environnement) adaptent et mettent actuellement en œuvre des législations, tout en développant des réseaux et des commissions d’experts (au sein d’ISO, Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) ).

Résumé du projet

Ce projet porte sur la mesure de la nanofraction dans les additifs alimentaires en dioxyde de titane (E171), en argent (E174) et en or (E175). Cette sélection d’additifs alimentaires repose sur le programme de réévaluation de l’EFSA (règlement de la Commission n° 257/2010) qui couvre différents types d’additifs alimentaires cristallins et métalliques.

Les étapes suivantes seront suivies dans une analyse typique et complète :

  1. Détection de la présence de nanoparticules dans les additifs alimentaires et produits alimentaires par EM et ICP-MS
  2. Confirmation de l’identité chimique par diffraction des électrons, EDX et ICP-MS
  3. Mesures des propriétés physiques des particules de l’additif alimentaire par EM
  4. Détermination de la concentration de la fraction de nanoparticules par ICP-MS et SP-ICP-MS.

Pour étudier l’efficacité de la méthode, les caractérisations sont réalisées avec des nanoparticules issues d’une sélection limitée d’additifs alimentaires à l’état pur et de produits alimentaires contenant ces additifs nanoparticulaires. Des modes opératoires normalisés et validés dont l’efficacité a été démontrée sont ainsi proposés pour caractériser les nanomatériaux dans les additifs alimentaires et les produits alimentaires sont proposés.

Dans les projets NanoAg@ et EFSA nano, la méthodologie sera mise en œuvre dans le cadre d’un examen systématique et à plus grande échelle du marché des additifs alimentaires et des produits alimentaires contenant E171, E174 et E175. Sur base de ces exemples, une approche générique pour identifier et caractériser les nanofractions de particules dans les additifs alimentaires sera formulée. Globalement, ce projet soutiendra le contrôle (régulateurs), l’application (consommateurs) et la mise en œuvre (producteurs) des règlements UE pour les nanomatériaux dans des additifs alimentaires homologués E171, E174 et 175.

QR code

QR code for this page URL