MissingLink - Étude des mécanismes de résistance des agents pathogènes émergents avec le concept « OneHealth » comme chaînon manquant

Last updated on 27-1-2021 by Lieke Vervoort
décembre 16, 2019
mars 16, 2024

Source de financement

Les services qui travaillent sur ce projet

En bref

Ce projet de recherche rassemble les connaissances concernant la résistance aux médicaments en Belgique pour deux pathogènes modèles :

  • la bactérie Klebsiella pneumoniae ;
  • le champignon Aspergillus fumigatus

Ces deux agents pathogènes, à l’origine d’infections potentiellement graves et mortelles, sont résistants à un certain nombre d’antimicrobiens d’importance critique. À la faveur de ce projet, nous assurons le suivi de la situation en Belgique en matière de résistance aux agents antimicrobiens et nous cartographions leur propagation entre les humains, les animaux et l’environnement. Les résultats seront utilisés pour conseiller les décideurs politiques afin qu’ils prennent les mesures appropriées. 
 

Résumé du projet

Ce projet a pour objectif de combler d’importantes lacunes dans la surveillance actuelle de la résistance aux médicaments en Belgique. Deux agents pathogènes ayant une grande incidence sur la santé publique, non inclus dans le programme annuel de surveillance de la résistance aux antimicrobiens (RAM), sont utilisés comme études de cas :

  • Les pathogènes fongiques critiques Aspergillus fumigatus 
  • et l’amplificateur et le diffuseur clé des gènes RAM d’importance clinique présent chez les humains, les animaux et dans l’environnement, Klebsiella pneumoniae

Tous deux peuvent causer des infections graves et mortelles et résistent à un certain nombre d’antimicrobiens d’importance critique. 

L’utilisation des antifongiques triazolés en agriculture a été associée à l’émergence d’une résistance aux azoles dans les souches cliniques d’A. fumigatus. Des souches de K. pneumoniae résistantes aux antimicrobiens, qui ne sont généralement pas reconnues comme un agent pathogène d’origine alimentaire, ont été isolées à partir de légumes frais commercialisés, de crevettes destinées au commerce international et de poulets d’élevage. Par ailleurs, plusieurs gènes de résistance de K. pneumoniae sont situés dans des éléments génétiques mobiles. Par conséquent, la contribution potentielle de K. pneumoniae à la résistance de bactéries cliniquement pertinentes est préoccupante. Moyennant ce projet, nous assurons le suivi de la situation en Belgique en matière de résistance aux agents antimicrobiens. Ensuite, l’émergence de la résistance chez l’homme et l’animal et l’utilisation de médicaments antimicrobiens dans l’environnement sont étudiées. Dernier élément, la prévalence des isolats résistants chez l’homme, l’animal et dans l’environnement est cartographiée. 

Ce projet « OneHealth » (une seule santé) donnera accès à des isolats non encore échantillonnés dans le cadre des campagnes de surveillance actuelles. La prochaine génération de séquençage sera utilisée pour étudier plus en détail les relations entre les différents réservoirs, l’association entre la résistance et l’utilisation de médicaments et le mode de transmission clé des souches ou des gènes résistants aux médicaments. Aujourd’hui, les données belges sur les souches environnementales font défaut et sont absolument nécessaires pour combler les lacunes dans l’étude d’une éventuelle résistance croisée. Celle-ci permet d’avoir une vue d’ensemble complète des différents réservoirs contribuant au maintien ou à l’émergence de la résistance aux médicaments. Tous ces résultats sont utilisés pour formuler des recommandations permettant aux décideurs politiques de prendre les mesures appropriées, afin de préserver un écosystème durable et de minimiser les risques pour la santé publique et animale.
 

QR code

QR code for this page URL