WaIST - Contribution de la surcharge pondérale à l'impact sociétal des maladies non transmissibles, de la multimorbidité et de l’invalidité en Belgique: passé, présent et futur

Last updated on 8-1-2020 by Lieke Vervoort
septembre 1, 2019
décembre 31, 2023

Source de financement

Sciensano

Les services qui travaillent sur ce projet

Partenaires

Stijn Vansteelandt
Delphine De Smedt

En bref

L’excès de poids, défini comme un indice de masse corporelle (IMC) élevé ou un tour de taille élevé, est l’un des principaux facteurs de risque métaboliques pour les maladies non transmissibles (des maladies qui ne sont pas directement transmissibles d’une personne à l’autre). En Belgique, comme dans de nombreux pays à hauts revenus, l’IMC moyen n’a cessé de croître au cours des dernières décennies, aussi bien chez les enfants que chez les adultes. Malgré l’attention croissante portée au niveau international, il n’existe, pour le moment, aucun plan sanitaire national ciblant la nutrition et l’activité physique en Belgique. Ce projet fournit un soutien politique actif pour le développement et la mise en œuvre de politiques de santé fondées visant à prévenir la prise de poids excessive.

Résumé du projet

L’objectif général du projet WaIST est de valoriser, dans un cadre intégré, les bases de données disponibles au sein de Sciensano. Nous utilisons ce cadre pour évaluer la contribution du surpoids à l’impact sociétal des maladies non transmissibles, de la multimorbidité et de l’invalidité en Belgique, et ceci dans le passé, le présent et l’avenir.

Pour atteindre cet objectif, nous nous concentrons sur 3 Work Packages:

WP1 — Contribution relative de la surcharge pondérale comme facteur de risque pour les maladies non transmissibles, l’invalidité et la multimorbidité.
Nous évaluons l’impact sanitaire relatif de la surcharge pondérale parmi un ensemble d’expositions et de déterminants de santé (non modifiables, mode de vie, métabolisme et environnement) à travers de modèles d’attribution. Les indicateurs de l’état de santé incluent l’invalidité, la multimorbidité et la mortalité par cause spécifique. Les microdonnées des différentes vagues de l’enquête de santé belge (Health Interview Survey, HIS) permettent d’évaluer l’évolution de la contribution relative de la surcharge pondérale dans le temps. Pour soutenir cette activité, nous

  1. enrichons les données du HIS avec des données sur l’exposition environnementale; et
  2. élaborons une approche statistique pour évaluer la contribution des facteurs de risque aux indicateurs de l’état de santé en utilisant des données transversales complexes et en tenant compte de la médiation et des interactions éventuelles.

WP2 — Impact sanitaire des stratégies d’intervention visant à lutter contre l’embonpoint.
Nous utilisons la méthodologie de l’évaluation de l’impact sur la santé (“Health Impact Assessment”, HIA) pour modéliser l’effet des politiques de santé internationales visant à prévenir la prise de poids, en termes d’années de vie en bonne/mauvaise santé et d’impact sociétal, tant pour les adultes que pour les enfants. Pour soutenir cette activité, nous évaluons le fardeau de la maladie et les dépenses de soins de santé liées aux maladies non transmissibles (diabète, maladies cardiovasculaires, cancer) liées au surpoids.

WP3 — Application des connaissances.
La traduction et le transfert efficace des résultats de la recherche nécessitent une implication étroite des parties prenantes tout au long du projet. Cette activité transversale assure une interaction étroite avec les décideurs nationaux et régionaux afin de soutenir la traduction efficace des options en actions.


 

QR code

QR code for this page URL