Sciensano & Maladie de Lyme

Last updated on 19-10-2018 by Thibault Degiuli

La maladie de Lyme ou borréliose est une maladie infectieuse transmise à l’homme par une morsure de tique infectée par la bactérie Borrelia burgdorferi.

Que fait Sciensano ?

Sciensano assure la surveillance épidémiologique de la maladie de Lyme en récoltant des informations via :

En complément, des données sur les morsures de tiques sont recueillies depuis juin 2015 via le site internet TiquesNet

Laboratoires vigies

Depuis 1991, une quarantaine de laboratoires en Belgique communique à Sciensano, chaque semaine, le nombre de résultats positifs des tests réalisés pour la recherche d’anticorps contre la bactérie Borrelia burgdorferi.

Cette surveillance ne permet pas d’estimer le nombre total de personnes souffrant de la maladie de Lyme en Belgique. En effet, ces laboratoires forment un réseau sentinelle : une partie des laboratoires belges seulement y participe. De plus, une prise de sang n’est pas toujours réalisée dans le diagnostic.

Le réseau de laboratoires permet de suivre l’évolution de la maladie dans le temps (tendance) et de décrire la distribution selon l’âge, le sexe et la zone géographique. 

Centre National de Référence pour Borrelia burgdorferi

Le Centre National de Référence pour Borrelia burgdorferi (consortium UCL-UZLeuven), mis en place depuis 2011 a pour but principal d’apporter une aide au diagnostic et contribue également à la surveillance de l’épidémiologie de la maladie. 

Les médecins vigies

Sciensano bénéficie également de la collaboration de plus de 200 médecins généralistes répartis sur l’ensemble du pays, qui enregistrent chaque année le nombre de consultations pour certaines maladies, comme la grippe.

Ce réseau a permis de récolter des informations sur le nombre de consultations pour cause de morsure de tique et pour cause d’érythème migrant en 2003-2004 et en 2008-2009. En 2015 une nouvelle période d’enregistrement a commencé.

TiquesNet : signalez vos morsures de tiques !

En juin 2015, Sciensano a lancé un site internet pour que les citoyens puissent signaler leurs morsures de tiques.

Le but du projet TiquesNet est de rassembler des données concernant :

  • le nombre de personnes mordues par des tiques
  • les régions en Belgique où les morsures de tiques sont les plus fréquentes
  • le nombre de personnes qui développent un érythème migrant après une morsure de tique.

En recueillant ces données, une cartographie plus précise pourra être fournie sur la période et les zones d’activité des tiques en Belgique, ce qui permettra aux personnes potentiellement exposées aux morsures de tiques de prendre les mesures de prévention adaptées.

4 raisons pour rester serein 

  • Toute morsure n'est pas infectante (en Belgique seulement 10 % environ des tiques sont infectées). 
  • Une tique infectée ne transmet pas nécessairement la bactérie.
  • Une personne infectée ne développe pas nécessairement la maladie.
  • La maladie de Lyme peut être traitée de manière efficace avec des antibiotiques si elle est diagnostiquée à temps.

QR code

QR code for this page URL

Contacts

Autres publications

There are currently no publications associated to this health topic

Evénements

There are currently no events associated to this health topic