Sciensano & Diabète

Last updated on 28-5-2019 by Admin Drupal

Le diabète de type 2 est le diabète le plus répandu. On peut retarder ou éviter son apparition en adoptant une bonne hygiène de vie (alimentation saine, activité physique et maintien d’un poids équilibré). En revanche, on ne peut pas prévenir le diabète de type 1.

Sciensano mesure la prévalence du diabète dans la population et surveille la qualité des soins donnés aux patients diabétiques afin de les améliorer.

Surveillance de la prévalence du diabète

Sciensano publie tous les 4 ans une Enquête de santé qui offre un large panorama de la santé des Belges.

Parmi les thèmes étudiés (Etat de santé et bien-être), figure les maladies chroniques dont fait partie le diabète.

La prévalence d’une maladie est le nombre d’une maladie donnée, à un instant donnée dans une population donnée.

Sciensano surveille aussi la qualité des soins des patients diabétiques en vue de les améliorer. 

Surveillance des trajets de soins

Sciensano mesure la qualité des trajets de soins pour le patient diabétique via le projet ACHIL (Ambulatory Healthcare Information Laboratory).

Le projet ACHIL consiste à récolter des informations sur les patients diabétiques qui bénéficient d’un trajet de soins :

  • via les médecins généralistes (taille, poids, tension artérielle, cholestérol)
  • via l’Agence Intermutualiste (consultation chez un diététicien, examen sanguin etc.)
  • via les réseaux de médecins vigies et Intego (tabagisme, activité physique etc.).

Un trajet de soins est un contrat passé entre une personne souffrant d’une maladie chronique, son médecin généraliste et un spécialiste.

Cette collaboration permet d’organiser et de coordonner la prise en charge, le traitement et le suivi du patient diabétique.

Dans le cadre de ce programme, les médecins généralistes jouent un rôle essentiel et central car ils orchestrent les soins multidisciplinaires apportés au patient et font aussi office d’interface avec les spécialistes.

Surveillance de la convention d’autogestion du diabète

Sciensano surveille et mesure aussi la qualité des soins prodigués par les centres spécialisés dans la prise en charge des patients diabétiques (IPQED, Initiative pour la Promotion de la Qualité et Epidémiologie du Diabète sucré).

La convention pour l’autogestion du diabète est un programme spécifique réservé aux personnes souffrant d’un diabète de type 1 ou d’un diabète de type 2 à un stade avancé qui doivent être traités par injections d’insuline plusieurs fois par jours.

Il s’agit d’un accord passé entre l’Institut national d’assurance maladie-invalidité (INAMI), les mutuelles et des centres de soins spécialisés.

Ces conventions ont pour but d’offrir aux patients les meilleurs soins tout au long de leur vie, et permet ainsi d’éviter ou de retarder les complications liées au diabète. 

Les résultats de l’étude IPQED des centres conventionnés belges de diabétologie sont comparés de manière anonyme (benchmarking). Ceci permet aux centres d’identifier leurs points forts et faibles et d’améliorer la qualité des soins.

Une surveillance similaire est organisée parmi les centres de diabétologie pédiatrique (IPQE-EAD) et les cliniques du pied diabétique (IPQED-Pied).

 

QR code

QR code for this page URL

Contacts

Projects

There are currently no projects associated to this health topic

Evénements

There are currently no events associated to this health topic

Dans les médias

There are currently no media associated to this health topic