Sciensano & (toxi-)infection alimentaire (TIA)

Last updated on 29-5-2019 by Admin Drupal

Pour éviter les (toxi-)infections alimentaires (TIA), respectez les règles d’hygiène et la chaîne du froid et du chaud. Si vous suspectez un aliment d’être à l’origine d’une TIA, conservez-le au frais et contactez l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA) : pointcontact@afsca.be ou 0800 13 550. Si les symptômes persistent ou s’aggravent, contactez votre médecin généraliste. 

Que fait Sciensano ?

L’objectif principal de la surveillance des (toxi-)infections alimentaires (TIA) est de retracer leur origine afin de prendre des mesures préventives pour éviter d’autres cas et limiter le nombre de victimes. 

Différents services de Sciensano contribuent à la surveillance des TIA :

Sciensano collabore entre-autres avec l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA), les médecins inspecteurs d’hygiène, le SPF Santé publique, sécurité de la chaîne alimentaire et environnement et les universités. 

La Plateforme Toxi-infections alimentaires permet à tous les acteurs du système belge d’échanger des informations sur les (toxi-)infections alimentaires et de réfléchir aux améliorations possibles. 

LE SAVIEZ-VOUS ? Les (toxi-)infections alimentaires collectives (TIAC) sont des maladies à déclaration obligatoire. Pour le botulisme et la listériose, les cas individuels doivent être obligatoirement déclarés.

Pathogènes alimentaires

Le service Pathogènes alimentaires englobe les Laboratoires Nationaux de Référence (LNR) et les Centres Nationaux de Référence (CNR) pour les pathogènes suivants :

  • LNR Intoxications alimentaires
  • LNR Salmonella dans l’alimentation
  • LNR Campylobacter
  • LNR Listeria monocytogènes
  • LNR Staphyloccoques + Coagulase 
  • LNR Escherichia coli vérocytotoxinogène dans l’alimentation
  • CNR Clostridium perfringens et Clostridium botulinum (confirmation diagnostic médical)
  • LNR Résistance antimicrobienne
  • LNR mollusque bivalve
  • LNR Botulisme (confirmation diagnostic alimentaire et vétérinaire)
  • LNR Toxoplasmose (confirmation diagnostic médical)
  • CNR Norovirus.

Le service Pathogènes alimentaires de Sciensano contribue à l’investigation des (toxi-) infections alimentaires (TIA) par :

  • l’analyse des échantillons alimentaires envoyés par l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA) afin de détecter les pathogènes 
  • l’analyse des échantillons humains envoyés par les différentes Communautés lors de foyers (toxi-)infections alimentaires collectives (TIAC) pour faire le lien avec les pathogènes alimentaires détectés
  • la détection des toxines ou facteurs de virulence des pathogènes alimentaires
  • la comparaison des souches alimentaires et humaines par méthodes moléculaires pour démontrer le lien entre l’infection et la consommation d’un aliment contaminé
  • l’étude la résistance des pathogènes alimentaires aux antibiotiques. 

Les informations récoltées dans le cadre de l’étude des pathogènes alimentaires permettent de définir des facteurs de risque et de prendre des mesures préventives afin de protéger la population.

Maladies bactériennes

Le service Maladies bactériennes englobe les Centres Nationaux de Référence (CNR) pour les pathogènes suivants :

  • CNR Salmonella et Shigella
  • CNR Neisseria meningitidis
  • CNR Listeria monocytogenes
  • CNR Mycobacteria.

Pour les bactéries zoonotiques (Salmonella, Listeria et Shigella), le service Maladies bactériennes de Sciensano contribue à l’investigation des (toxi-) infections alimentaires par : 

  • la surveillance des tendances concernant des salmonelloseset listérioses au sein de la population humaine
  • l’identification les types des bactéries pathogènes (typage microbiologique et moléculaire)
  • l’étude de la résistance des bactéries d’origine humaine aux antibiotiques.

Résidus et contaminants chimiques

Le service Résidus et contaminants chimiques de Sciensano englobe les Laboratoires Nationaux de Référence (LNR) suivants :

  • LNR pour les pesticides, méthodes multi-résidus (MRM)
  • LNR pour les pesticides, méthodes « single residue » (SRM
  • LNR pour les pesticides dans les céréales et les aliments pour animaux 
  • LNR pour les pesticides dans les denrées alimentaires d’origine animale à teneur élevée en matières grasses (LNR pour la Belgique et le Luxembourg)
  • LNR pour le dépistage des PCB (polychlorobiphényles) et des HAP (hydrocarbure aromatique polycyclique) dans l’alimentation et l’environnement.

Le service Résidus et contaminants chimiques de Sciensano contribue à l’investigation des (toxi-)infections alimentaires (TIA) par :

  • l’étude les risques pour la santé liés à la présence de substances toxiques dans l’alimentation (toxines marines, toxine émétique de Bacillus cereus et Staphylococques à coagulase positives, histamine).

QR code

QR code for this page URL

Contacts

Evénements

There are currently no events associated to this health topic

Autres sources d’information

There are currently no external links associated to this health topic

Dans les médias

There are currently no media associated to this health topic