Prévention

Le VRS « Virus Respiratoire Syncytial » est un virus à l’origine d’une infection respiratoire très courante chez les nourrissons, mais qui peut survenir à tout âge.  

Comment prévenir une infection VRS ?

Le VRS est un virus courant et très contagieux, mais en respectant quelques règles d’hygiène de base entre octobre et mars, vous pouvez réduire le risque d’infection :

  • se laver régulièrement les mains
  • utiliser des mouchoirs en papier jetables (le virus survit plusieurs heures sur les objets)
  • se protéger quand on tousse ou éternue.

 Mesures de prévention spécifique pour les parents

Des mesures de prévention visent particulièrement les parents afin de réduire le risque d’infection chez le nourrisson : 

  • lavez-vous toujours les mains avant de toucher votre bébé 
  • si vous avez un rhume ou de la fièvre, évitez d’embrasser votre bébé 
  • limitez les contacts entre votre bébé et les personnes atteintes d’une maladie contagieuse
  • éviter d’amener votre bébé dans des endroits confinés et fréquentés (garderies, magasins, transports en commun etc.)
  • nettoyez votre maison et les jouets des enfants, pour les débarrasser des germes
  • aérez quotidiennement la chambre du bébé.

Des vaccins contre le VRS sont en cours de développement, mais ils ne sont pas encore disponibles.

Bien que l’allaitement offre une protection contre de nombreuses infections virales, son effet n’est pas clairement prouvé à l’égard des infections VRS

Si vous pensez que votre bébé présente un risque d’avoir une infection VRS sévère, consultez votre médecin.

Vaccination et immunisation

Avant l’été 2023, seule l’immunisation passive avec des anticorps monoclonaux spécifiques  (Palivizumab, Synagis®) était disponible sur le marché belge et destinée à la prévention des infections à VRS chez les patients à haut risque. Cette immunisation est associée à une lourde prise en charge car elle comprend des injections intramusculaires mensuelles pendant cinq mois. 

En août 2023 , le premier vaccin Arexvy® contre le VRS destiné aux patients de plus de 60 ans présentant au moins un facteur de risque de maladie sévère au VRS est commercialisé en Belgique.
Suite à de nombreux essais cliniques faisant preuve d’une grande efficacité, de nouvelles stratégies de prévention et de traitement sont en partie disponibles pour lutter contre les infections aux VRS dans les populations à risque.  

En 2024, en Belgique, de nouvelles recommandations sont attendues prenant en compte deux nouveaux agents préventifs pour lutter contre ce virus, à savoir un vaccin (Abrysvo®) et un nouvel anticorps monoclonal (Nirsevimab, Beyfortus®) à injection chez l’enfant. Le vaccin, disponible depuis janvier 2024 en Belgique, est indiqué chez les personnes de plus de 60 ans et chez les femmes enceintes. Par la vaccination maternelle, ce vaccin vise à protéger le nourrisson de l’infection au VRS de la naissance à 6 mois. Le choix d’une ou d’une combinaison de ces deux options préventives complémentaires devront prendre en compte notamment certains facteurs de risques de la mère et du nourrissons. 

Plus d’informations

 

Limites de la prévention

Une infection VRS est difficile à prévenir, car l’infection est très contagieuse et ressemble à un rhume.

LE SAVIEZ-VOUS ? Le virus VRS est sensible à de nombreux désinfectants, aux détergents ainsi qu’au chauffage supérieur à 55°C. 

 

Sciensano centralise et analyse les données fournies par différents partenaires (laboratoires vigies et Centre National de Référence) et peut ainsi suivre l’évolution des infections VRS

QR code

QR code for this page URL