Sciensano & Rage

Last updated on 15-5-2020 by Aurélie Felice

La rage est une maladie virale qui se transmet de l’animal à l’homme. Lorsqu’un traitement n’est pas administré après exposition et dès l’apparition de symptômes, la rage est mortelle dans 100 % des cas. Elle peut être évitée grâce à la vaccination. En Belgique, l’importation illégale de chiens en provenance de pays infectés reste la principale menace.

Que fait Sciensano ?

Pour maintenir le statut de pays exempt de rage obtenu en 2001, le Laboratoire national de Référence de Sciensano a développé un réseau de surveillance, conjointement avec l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA), les Régions et les vétérinaires.

À côté des animaux domestiques et des carnivores sauvages, une attention particulière est également portée sur les chauves-souris. Avec l’accord des Régions, les chauves-souris mortes peuvent être transportées au laboratoire de Sciensano qui effectuera un diagnostic de la rage.

Enfin, le service Qualités des Vaccins et des Produits sanguins est le Laboratoire officiel belge pour le contrôle des médicaments (OMCL) qui est responsable du contrôle qualité des vaccins rage avant qu’ils ne puissent être mis sur le marché européen.

Centre National de Référence

Sciensano héberge le  Laboratoire national de référence de la rage humaine et animale.

Chaque année, le Laboratoire national de référence de Sciensano contrôle l’efficacité des vaccinations antirabiques chez environ 2 500 chiens et chats qui ont été importés en Europe depuis des pays non européens ou voyageant depuis l’Europe vers des pays non européens. Entre 1989 et 2000, un programme de vaccination a permis d’éradiquer la rage chez les renards en Belgique.

Sciensano est le laboratoire compétent pour diagnostiquer la rage en cas de suspicion clinique chez l’animal ou chez l’homme.

Efficacité des vaccins contre la rage

Le Laboratoire national de référence est chargé de contrôler l’efficacité des vaccins contre la rage chez l’homme et chez environ 2 500 chiens et chats importés en Europe ou partant en voyage vers des pays non européens.

Contrôler l’efficacité des vaccins consiste à doser dans le sérum les anticorps qui ont été produits par l’animal ou la personne après vaccination.

Contrôle des vaccins pour la rage

En Belgique, Sciensano est le Laboratoire officiel pour les médicaments (OMCL) et est responsable du contrôle qualité des vaccins rage avant qu’ils ne puissent être mis sur le marché européen. Ce contrôle est réalisé par l’OMCL, indépendamment du producteur du vaccin et pour chaque lot séparément. Ce contrôle se compose, d’une part, de l’examen critique des données de production et des analyses de la qualité qui sont exécutées par le producteur du vaccin et, d’autre part, d’analyses complémentaires exécutées par l’OMCL. C’est ainsi que le service Qualités des Vaccins et des Produits du sang effectue différentes analyses de laboratoire selon les lignes directrices européennes Libération de lot par une autorité officielle de contrôle (OCABR) . En outre, le service vérifie également si les données de production et de qualité du producteur de vaccins sont conformes aux spécifications approuvées et consignées dans le dossier d’enregistrement. Si un lot est conforme à tous les critères de qualité, le service délivre un certificat au producteur, le « certificat de libération du lot UE » et peut mettre le vaccin sur le marché européen.

 

Sciensano n’est plus responsable du traitement post-exposition. C’est maintenant une compétence du centre antirabique de l’Institut de médecine tropicale (ITG).

QR code

QR code for this page URL

Contacts