Sciensano & Influenza

Last updated on 29-5-2019 by Admin Drupal

Dans la plupart des cas la grippe est une maladie bénigne. Mais pour les personnes âgées, les femmes enceintes et les personnes atteintes de maladies chroniques, les complications liées à la grippe peuvent représenter un véritable danger. Le vaccin reste le meilleur moyen de prévenir les complications liées à la grippe et les risques d’hospitalisation.

La surveillance de la grippe, un enjeu de santé publique

L’intensité et la sévérité de la grippe varient d’une année à l’autre et dépendent : 

  • des souches virales en circulation
  • de la vulnérabilité et de la sensibilité de la population face à ces virus.

Très contagieuse, la grippe doit être étudiée de près afin d’évaluer si elle constitue un danger pour la santé publique. 

Que fait Sciensano ?

Sciensano est l’organe de référence en Belgique en matière de surveillance de la grippe et héberge 2 unités : 

Les 2 unités travaillent en collaboration et gèrent un réseau de médecins généralistes et d’hôpitaux vigies pour évaluer en permanence l’intensité et la sévérité l’épidémie ainsi que son impact sur la population.

Enfin, le service Qualités des Vaccins et des Produits du sang le Laboratoire officiel belge pour le contrôle des médicaments (OMCL) qui est responsable du contrôle qualité des vaccins influenza avant qu’ils ne puissent être mis sur le marché européen.  

Décrire l’évolution de la grippe 

Chaque semaine un réseau de 150 des médecins généralistes envoie à Sciensano des formulaires rapportant le nombre de consultations pour syndrome grippal (seulement disponible en anglais) et pour infections respiratoires aiguës.

Ces données cliniques sont recueillies toute au long de l’année et permet de suivre l’évolution de la grippe semaine après semaine.

En les comparant avec celles des années précédentes, Sciensano peut estimer le début et la durée d’une épidémie ainsi que son intensité. 

Identifier les virus en circulation 

Durant la saison grippale (semaine 40 à la semaine 20 de l’année suivante), s'organise une surveillance virologique systématique des échantillons respiratoires. 

Chaque semaine, les médecins envoient à Sciensano des échantillons récoltés grâce à un prélèvement de sécrétions respiratoires (frotti) réalisé auprès d'une sélection de patients présentant un syndrome grippal.

Le Centre National de Référence (CNR) de virus influenza de Sciensano analyse ces échantillons pour identifier et caractériser les différents virus en circulation responsables de la grippe. 

Evaluer la sévérité de l’épidémie et son impact sur la population

Ce n’est qu’après l’épidémie que Sciensano peut estimer son intensité et sa sévérité.

En fonction des données cliniques récoltées et des virus détectés par le réseau d’hôpitaux, Sciensano peut aussi analyser les complications liées à la grippe.

Seuil épidémique

Le seuil épidémique permet de déclarer le début d’une épidémie. Il désigne le nombre de consultations par 100 000 habitants par semaine à partir duquel on considère que l’épidémie est présente.

Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) calcule chaque année le seuil épidémique pour chaque pays et chaque région sur la base des chiffres des 5 dernières années.

Selon la méthode Moving Epidemic Methode, les courbes sont divisées en trois temps : la période pré-épidémique, l’épidémie et la période post-épidémique.

En faisant correspondre les périodes épidémiques pour chaque courbe, Sciensano détermine le début d’une épidémie en fonction du nombre de consultations par semaine pour syndrome grippal chez le médecin.

Contrôle des vaccins pour l'influenza

En Belgique, Sciensano est le Laboratoire officiel pour les médicaments (OMCL) et est responsable du contrôle qualité des vaccins influenza avant qu’ils ne puissent être mis sur le marché européen. Ce contrôle est réalisé par l’OMCL, indépendamment du producteur du vaccin et pour chaque lot séparément. Ce contrôle se compose, d’une part, de l’examen critique des données de production et des analyses de la qualité qui sont exécutées par le producteur du vaccin et, d’autre part, d’analyses complémentaires exécutées par l’OMCL. C’est ainsi que le service Qualités des Vaccins et des Produits du sang effectue différentes analyses de laboratoire selon les lignes directrices européennes Libération de lot par une autorité officielle de contrôle (OCABR) . En outre, le service vérifie également si les données de production et de qualité du producteur de vaccins sont conformes aux spécifications approuvées et consignées dans le dossier d’enregistrement. Si un lot est conforme à tous les critères de qualité, le service délivre un certificat au producteur, le « certificat de libération du lot UE » et peut mettre le vaccin sur le marché européen.

QR code

QR code for this page URL

Contacts

Evénements

There are currently no events associated to this health topic

Autres sources d’information

There are currently no external links associated to this health topic