Traitements

La rage est une maladie virale qui se transmet de l’animal à l’homme. Lorsqu’un traitement n’est pas administré après exposition et dès l’apparition de symptômes, la rage est mortelle dans 100 % des cas. Elle peut être évitée grâce à la vaccination. En Belgique, l’importation illégale  de chiens en provenance de pays infectés reste la principale menace.

Premiers soins après une morsure suspecte

Les premiers soins recommandés par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) sont le nettoyage immédiat de la plaie pendant 15 minutes avec :

  • de l’eau et du savon
  • un détergent
  • de la povidone iodée
  • ou d’autres substances qui éliminent le virus de la rage.

Après un contact avec un animal suspect, nettoyez immédiatement la plaie à l’eau et au savon et poursuivez avec un traitement vaccinal.

Parfois, des immunoglobulines (anticorps antirabiques), peuvent aussi sauver une vie.

Traitement chez l’homme

Le traitement post-exposition (prophylaxie post-exposition) est une vaccination curative qui doit être entamée endéans les 48 heures qui suivent l’exposition à risque.

S’il est administré à temps, le traitement post-exposition permet de prévenir l’infection du système nerveux.

Ce traitement prévoit :

Seule l’administration d’un traitement efficace peu de temps après l’exposition permet d’éviter l’apparition des symptômes et le décès.

Traitement chez l’animal

Un animal présentant des signes cliniques suspects est préférentiellement euthanasié ou isolé.

Si l’animal survit durant la période d’isolement, la rage peut être exclue vu que la maladie conduit toujours vers une mort rapide.

Que faire si votre animal a été mordu par une chauve-souris ?

N’attendez pas les premiers signes de la rage, car le délai d’apparition des symptômes peut être long.

Si votre animal a été en contact avec une chauve-souris, contactez au plus vite votre vétérinaire.

Si un cadavre de chauve-souris est disponible, le Laboratoire national de référence de la rage de Sciensano peut rechercher une possible contamination par le virus.

Que faire si vous avez été mordu ou griffé par une chauve-souris ?

Prenez contact avec l’Institut de médecine tropicale (ITG). Les médecins de l’ITG peuvent prescrire le vaccin et administrer le schéma de vaccination. Ils donnent des conseils par téléphone aux numéros suivants :

  • 03/247.66.66 (jours ouvrables de 9 à 17h)
  • 0⅜21.30.00 (après les heures de bureau et pendant le week-end). Vous arrivez ensuite au service des urgences de l’UZA (où les médecins de l’ITG et UZA assurent le service de garde des maladies infectieuses).

Chaque contact direct avec une chauve-souris (via morsure, griffure, léchage, contact avec une plaie) doit par principe de précaution être considéré comme un risque. Ceci nécessite une vaccination curative, à moins que l’absence du virus de la chauve-souris puisse être vérifiée au laboratoire.

Si un cadavre de chauve-souris est disponible, le laboratoire national de référence de la rage de Sciensano peut rechercher une possible contamination par le virus.

Que faire si vous avez été mordu par un chien (ou un autre animal suspect) ?

Méfiez-vous si :

  • vous avez été mordu à l’étranger par un chien ou autre animal suspect dont vous ignorez le suivi vétérinaire
  • vous avez été mordu par un chien, chat ou autre carnivore importé dont la vaccination contre la rage n’a pas été confirmée.

En cas de doute, contactez un médecin.


 


 

Sciensano assure la surveillance épidémiologique de la rage en Belgique et se charge du diagnostic et du traitement post-exposition. Il contrôle l’efficacité des vaccins contre la rage. Le Laboratoire officiel belge pour le contrôle des médicaments (OMCL) de Sciensano est responsable, de concert avec le réseau OMCL européen, du contrôle qualité du vaccin contre la rage avant qu’il ne soit mis sur le marché.

QR code

QR code for this page URL